L'Actualité en Temps Réel

Debout contre BBY et la 3ème candidature de Macky Sall: la jeunesse de la coalition Geum Sa Bopp en ordre de bataille

Battre campagne contre le troisième mandat du Chef de l’Etat mais aussi contre Chef de l’Etat en prélude aux prochaines élections législatives, c’est ce que la coordination des jeunesses de la grande coalition Geum Sa Bopp compte mettre en œuvre pour faire face au pouvoir en place à l’issue de leur face-à-face avec la presse hier lundi à la Cité Gorgui.

La coordination des jeunesses  de la grande coalition Gueum Sa Bopp a affiché sa détermination à battre campagne contre Benno pour ces législatives de juillet 2022, mais  aussi contre une troisième candidature de Macky Sall pour un autre mandat.  Face à la presse ce lundi à Cité Keur Gorgui, le Mouvement nationale de la jeunesse, le réseau des élèves étudiants de Gueum Sa et la coordination de sa Section féminine n’ont pas raté les institutions  en charge des élections…

Réagissant fermement à la décision du conseil constitutionnel rejetant les recours d’annulation déposés par la grande coalition Gueum Sa Bopp,  ces jeunes camarades de Bougane Guèye Dany ont d’emblée démonté les arguments juridiques avancés pour invalider la troisième force politique issue des dernière joutes locales.

« De quel référentiel juridique s’inspire le Conseil constitutionnel sénégalais ? », demandent-ils avant de lâcher : « Le Conseil constitutionnel a commis, par ignorance ou pour plaire uniquement à Macky Sall, plusieurs fautes qui ne protègent ni les droits fondamentaux des électeurs ni la stabilité politique.  D’abord, le Conseil constitutionnel a ignoré la décision de la Cour de justice de la CEDEAO ordonnant à l’État du Sénégal de supprimer le parrainage citoyen. Ensuite c’est ce même conseil constitutionnel qui valide la liste de Bénno Bokk Yakaar… »

Le ministre de l’intérieur, Félix Antoine Diome en a reçu aussi pour son grade. Car pour la coordination des jeunesses  de la grande coalition Gueum Sa Bopp, l’arrêté du ministre de l’intérieur en plus de son caractère laconique (défaut de motivation suffisante), viole incontestablement le principe de légalité notamment l’article L149 du Code électoral fixant le maximum autorisé.

« Ce maximum fixé par la loi vise à éviter l’abus dans la collecte des parrains et ainsi permettre aux autres candidats d’en disposer également. Donc, le bon chiffre   n’est pas celui pris en compte par le dispositif mais bien le nombre déposé à la Direction Générale des Elections », ont-ils soutenu.

.

En validant l’arrêté pris par le ministre de l’intérieur, le Conseil constitutionnel blanchit une illégalité qui porte atteinte au droit de suffrage des électeurs  » a fait savoir Cheikh Omar Dramé, délégué général adjoint chargé de la jeunesse et de la culture de la Grande Coalition Geum Sa Bopp.

Pire, ajoute-il, « ces décisions rendues par le Conseil constitutionnel et les recours rejetés sont une fraude à la démocratie et une menace à la stabilité politique du pays. Empêcher la majorité des électeurs inscrits de faire leur choix librement c’est confisqué la souveraineté populaire. Dans une démocratie pluraliste, au-delà de l’égalité entre les candidats, la protection du droit de vote des électeurs et la paix sociale,

sont des principes inviolables. »

Autant de raisons qui font que pour eux, les choses sont claires : « La DGE et le Conseil Constitutionnel ont choisi leur camp, ils roulent pour Macky. La forfaiture est passée et il faut réagir, l’heure des palabres est derrière nous, la riposte s’impose. Se dresser contre ce piétinement inédit de ce qui nous est le plus sacré (la Constitution) est un devoir pour tout citoyen. »

La jeunesse de Gueum Sa Bop qui se dit prête à porter le combat pour faire face à la dictature et aux menaces qui pèsent sur notre démocratie, demande à l’opinion : «  Comment ne pas croire que Macky Sall ne briguera pas un troisième mandat ? »

C’est pourquoi, ils invitent les jeunes de ce pays à se joindre à eux pour démontrer à Macky Sall que ce pays ne lui appartient pas

«  Nous allons battre campagne contre le Bénno et Non à la troisième candidature de Macky Sall. A partir de demain nous lançons un appel à toute la jeunesse Sénégalaise…

Coalition Geum Sa Bopp