Décès d’Idrissa Goudiaby: les résultats de la contre-expertise connus

Les conclusions du rapport de la deuxième autopsie effectuée  sur le corps du taximan décédé à Ziguinchor lors de la manifestation interdite de Yewwi Askan Wi, le 17 juin dernier, sont connues.

Ibrahima Goudiaby est mort par balle.

D’après ‘’Libération’’ dans sa parution de ce jeudi, «les lésions présentées par monsieur Idrissa Goudiaby sont compatibles avec une mort violente par arme à feu avec orifice d’entrée endo-buccal commissural droite et orifice de sortie massétéro-parotidien droit responsable d’un choc hémorragique et du décès».

Le journal précise que la contre-autopsie a été assurée par trois experts désignés par l’Ordre des médecins, sur demande du procureur de Ziguinchor. Il s’agit d’un professeur de médecine et d’un légiste, assisté de l’expert choisi par la famille de Idrissa Goudiaby.

Pour rappel la première autopsie pratiquée sur le taximan, Idrissa Goudiaby, avait révélé qu’il est mort à cause d’un objet contondant et tranchant. Celui-ci pourrait être une hache ou un sabre.

Diaraf DIOUF Senegal7