L'Actualité en Temps Réel

Déclaration de patrimoine : L’opposition met la pression sur le Premier ministre

Le renforcement de la transparence dans la gestion des affaires publiques constitue de nos jours, une grande priorité pour les pouvoirs publics. L’option résolue du Chef de l’Etat et du Gouvernement pour une gestion vertueuse exige une utilisation optimale des ressources publiques et une lutte permanente contre la corruption et l’enrichissement illicite par une maîtrise de l’évolution du patrimoine des personnes en charge des affaires publiques.

Le nouveau premier ministre et son équipe gouvernementale sont soumis à cette obligation. C’est pourquoi, Cheikh Thioro Mbacké, député Yewwi Askan Wi et responsable de PASTEF à Touba est intraitable après la nomination d’Amadou Ba comme nouveau Premier ministre.

« Nous prenons acte et l’invitons à sacrifier à l’obligation de déclaration de *son patrimoine auprès de l’OF NAC. Pour le reste, on l’attend à l’Assemblée nationale», a-t-il dit.

Selon l’article 7 de la loi n°2014-17 du 2 avril 2014 relative à la déclaration de patrimoine, la déclaration de patrimoine doit comporter toutes les informations relatives aux biens et actifs détenus par la personne concernée, directement ou indirectement. Les assujettis mariés sous le régime communautaire doivent aussi déclarer les biens de la communauté ou les biens réputés indivis.

A.K.C – Senegal7