Accueil Actualités Déclaration pour un scrutin sincérité et paisible: Les recommandations du Forum-civil

Déclaration pour un scrutin sincérité et paisible: Les recommandations du Forum-civil

La situation hautement préoccupante notée (violence verbale et physique) dans la Campagne de la Présidentielle de 2019 est assez révélatrice de la tension électrique ambiante. Pour éviter que les choses ne s’embrasent, le Forum-civil interpelle l’opinion, les acteurs politiques, ainsi que les autorités, à faire preuve d’une grande responsabilité, afin d’éviter tout ce qui puisse concourir à saper la stabilité et la cohésion sociale.

Le Forum-civil tient très à cœur son rôle de veille à la stabilité sociale et politique du pays. Pour cause, dans une déclaration transmise à SourceA, il interpelle les acteurs politiques, les citoyens, ainsi que les autorités chargées d’assurer le bon déroulement du scrutin, sans oublier les médias, à œuvrer pour l’unité nationale, notamment pour la paix sociale et la concorde nationale. Pour ce faire, le Bureau exécutif de l’instance fait quelques recommandations visant à faire taire toutes les dissensions et violences physiques et verbales notées durant la campagne électorale. Aux Autorités administratives déconcentrées (Gouverneurs, Préfets et sous-préfets), le Forum-civil recommande «d’assurer la mise à disposition effective et à temps du matériel électoral au niveau de tous les bureaux de vote, notamment la mise en place des bulletins de vote des candidats en qualité et en nombre suffisant, des listes d’émargements, des formulaires de prolongation du scrutin, au cas où l’affluence le demande à l’heure de la clôture, des formulaires de réquisition du service d’ordre pour assurer la sécurité des personnes et du scrutin ainsi que de la qualité de l’encre indélébile».Dans la même foulée, le Bureau exécutif de l’instance dirigée par Birahim Seck demande «à l’Autorité de régulation des Télécommunication et des Postes (Artp) et au Conseil national de régulation de l’Audiovisuel (Cnra) de ne pas entraver le travail d’information des médias». De même qu’il est recommandé «à la presse nationale et internationale de faire preuve de prudence, dans la transmission des résultats issus des bureaux et de s’abstenir de toute déclaration hâtive en faveur ou en dépens d’un tel ou tel candidat».Les cas d’achat de conscience, qui continuent de raviver les débats, n’ont pas été en reste. A cet effet, l’Ofnac est prié d’être «alerte sur la corruption électorale, notamment les achats de conscience en nature ou en numéraire».

Assane SEYE-Senegal7

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici