L'Actualité en Temps Réel

Démantèlement du réseau terroriste : la prouesse des renseignements

Le démantèlement du cerveau a été orchestré par les hommes du commissaire Bara Sangharé de la Sûreté urbaine(Su) de Dakar, lesquels ont opéré ne parfaite synergie avec leurs collègues des services de renseignement.

Une mutualisation des actions qui a permis aux enquêteurs de la Su d’alpaguer l’un des maillions de cette organisation secrète. Il s’agit du natif de Kaolack, Cheikh Diouf, étudiant en infographie domicilié à la cité Sipres (Zac Mbao), est arrêté avec un important sac bourré de « herses anti-intrusion ».

Il s’agit d’un dispositif d’arrêt de véhicules, constitué d’une base en métal avec des triangles de liaison en zig-zag surmontés de pointes. Ils permettent de crever les roues d’un véhicule qui tente de forcer le passage. Les herses anti-intrusion plantées dans le sol sont à même de percer les pneus et contraindre le véhicule à s’immobiliser, Ndlr, renseigne l’Observateur.

A LIRE AUSSI :  AFFAIRE «FORCE SPÉCIALE» : LES DÉCLARATIONS DE AMY DIA DE PASTEF FACE AUX ENQUÊTEURS

 

Assane SEYE-Senegal7

Comments are closed.