Accueil Actualités Démarrage de collecte des signatures : K rime avec Parrainage, retour,...

Démarrage de collecte des signatures : K rime avec Parrainage, retour, accueil

Le parti démocratique sénégalais a procédé, ce mardi, au lancement de sa campagne de parrainage à la permanence Mamadou Lamine Badji sis sur la Vdn. Ecartelés  entre « un plan A et un plan B », sous la houlette du Pape du sopi, les libéraux ont renouvelé leur allégeance à l’endroit de leur candidat Karim Wade. Leur objectif désormais est de recueillir 200 000 signatures et 3 millions de soutiens en prévision de l’échéance majeure.

 

Il n’y a plus de doute, le parti démocratique sénégalais(Pds) n’entend point changer de fusil d’épaule pour quelques raisons que soient. Karim Wade est et demeure le candidat du parti en perspectives de la prochaine présidentielle. C’est ce mardi 11 septembre qu’ils ont procédé au lancement de sa campagne de parrainage. Un pied de nez opposé de facto à Madické Niang, un proche de Wade supposé être l’instigateur d’un plan B, qui aura reçu des verts et des pas mûrs de la part du Pape du sopi. De l’avis de Oumar Sarr, coordonnateur du parti,  les libéraux disposent « d’un projet pour imposer la candidature de Karim Wade», dont l’inscription sur les listes électorales est rejetée jusqu’à la Cour suprême .Et d’ajouter que c’est Macky Sall qui voudrait que la candidature de Karim Wade soit incertaine, là où tous les libéraux la trouve valable. «Nous allons utiliser toutes les armes à notre disposition pour que l’élection se tienne avec les candidatures de Karim Wade, de Khalifa Ababacar Sall et autres. Macky Sall ne veut pas que notre candidat-là puisse être éligible. Alors que toutes les lois du Sénégal permettent que notre candidat le soit. Ce n’est pas Macky Sall qui choisira un candidat pour nous. Nous avons déjà choisi un candidat, nous nous battrons jusqu’au bout pour que notre candidat puisse être éligible. Et nous pensons que nous avons le droit avec nous», martèle Omar Sarr. A l’occasion de cette solennité qui a enregistré une forte présence des libéraux, Cheikh Dieng, le secrétaire général national adjoint  du parti démocratique sénégalais(Pds), a été  officiellement désigné coordinateur de cette campagne de parrainage. Ce dernier a dévoilé l’objectif qu’ils se sont assignés à savoir 200 000 parrainages et   3 millions de soutiens à travers les plateformes de militants. Babacar Gaye, porte-parole du parti, Mamadou Diop Decroix, leader du AJ PADS, ont tous embouché la même trompette. A savoir dérouler des stratégies intelligenates et aller jusqu’au bout de leur logique pour bouter Macky Sall à la tête du pays en 2019.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici