L'Actualité en Temps Réel

Dias : Les jeunes de l’Apr réclament justice après l’incident avec le camp de Sonko

Après l’incident de dimanche dernier ayant opposé les gardes du corps de Ousmane Sonko aux jeunes Républicains de Dias, ces derniers exigent la lumière et se disent prêts à poursuivre ceux qui ont sauvagement tabassé des habitants de Tchiky. Selon eux, il n’est pas question que ces gestes restent impunis. 

« Le dimanche 30 octobre 2022, des nervis qui n’habitent pas notre localité, amenés par Ousmane Sonko se sont attaqués à de paisibles citoyens à Tchiky avec une violence inconnue dans notre tradition politique sans manifester la moindre solidarité aux blessés. Ils ont voulu avec lâcheté les présenter comme des coupables« , a d’emblée déclaré sur Rfm, Ousmane Pouye.

Le camp de Ousmane Sonko « minimise »

Selon le porte-parole, les partisans de Ousmane Sonko ont semblé, lors de leur point de presse à Dias, minimiser la gravité de la violence faite contre des parents proches par des nervis étrangers à la commune.

Lire aussi : Nemeeku Tour / Affrontements à Thicky : « C’est très grave ce qui s’est passé ici! » (témoin)

Action sauvage de nervis payés

Et dire que ce qui s’est passé à Tchiky n’est pas une opposition violente entre deux partis politiques. « Mais une action sauvage de nervis payés pour verser du sang. C’est pourquoi toute la population de la commune de Dias, sans distinction, doit exiger que toute la lumière soit faite et que les coupables soient traduits en justice« , a clamé M. Pouye. Qui appelle les jeunes de l’Apr de Dias d’exiger la vérité et la justice pour leurs blessés et les personnes ayant subies des dommages matériels.

A noter que les responsables locaux de Pastef ont démenti ces informations.

Birama Thior – Senegal7