Accueil Actualités Discours à la Nation du Chef de l’Etat : L’emploi des jeunes...

Discours à la Nation du Chef de l’Etat : L’emploi des jeunes et le processus électoral omis

Le message à la Nation du Chef de  l’Etat à l’occasion du nouvel an 2019 a été apprécié par les Sénégalais. Mais ce qui retient surtout l’attention, c’est que l’emploi des jeunes n’a pas été évoqué, ainsi que des gages pour calmer les ardeurs d’une opposition  qui récuse toujours le processus électoral.

L’emploi des jeunes qui reste un épineux problème sous le magistère du Président Sall continue de trottiner dans l’arrière-boutique de la jeunesse sénégalaise. Tant il est vrai que les promesses électorales relatives à la création de 500 mille emplois rabâchés à tout bout de champ par les tenants du pouvoir, continuent  de susciter la curiosité des jeunes qui n’ont de cesse d’scruter l’horizon. Les Sénégalais attendaient beaucoup le Président de la République sur ce dossier tout aussi entier sous son magistère. Le programme des domaines agricoles communautaires qui étaient censés engranger la majeure partie des jeunes au chômage semblent au point mort. Et le secteur privé habilité à donner de l’emploi aux jeunes  ne bénéficierait pas d’un soutien conséquent de l’Etat et d’un environnement juridique assez favorable. Certes, les agents de sécurité de proximité ont été des résultats palpables du  point de vue de la création d’emploi. Encore que ces emplois ne garantissent ni la sécurité sociale encore moins la retraite. Le constat est que dans le domaine de l’emploi, le régime de Macky  a accusé un cuisant échec. Egalement sur le processus électoral, le Chef de l’Etat était attendu pour la plupart. Le landerneau politique national est toujours en pleine ébullition et opposition comme pouvoir s’entendent sur tout sauf sur le processus électoral. Alors qu’on est à moins de deux mois de l’élection présidentielle. Dans son entretien avec la presse nationale à la RTS, le Président Sall a donné des gages pour une présidentielle qui soit libre, transparente et crédible. Mais ces belles paroles peuvent-elle calmer les ardeurs d’une opposition qui en a tout vu et qui continue d’en voir sans aucune lueur d’espoir tributaire d’un dialogue politique national. Ce qui reste sûr, c’est que dans son discours, le Chef de l’Etat a bien évité les sujets qui fâchent pour s’atteler à son propre bilan. Ce qui fait dire à certains observateurs que c’est le Président de l’Alliance pour la République (Apr) qui s’est fendu d’un discours à la Nation et non le Chef de l’Etat.

Assane SEYE-Senegal