L'Actualité en Temps Réel

Discours à la Nation : Le Cusems exprime sa déception !

0

Le chef de l’Etat a évoqué plusieurs questions, hier, lors de son adresse à la Nation. Les questions sociales, la réalisation des infrastructures sur l’étendue du territoire national. Mais rien sur le secteur de l’éducation. Aucune surprise des acteurs qui signalent que le président de la République ne fait pas de l’éducation un secteur prioritaire.

« Pour nous, ce n’est pas une surprise parce que c’est la preuve que l’école n’est pas une priorité pour le gouvernement du président Macky Sall. Un secteur aussi stratégique, aussi important où l’on investit presque 20 % du budget de fonctionnement de l’Etat, un secteur qui est confronté, aujourd’hui, à deux défis majeurs : la pandémie du Covid-19 qui a révélé l’engagement, le patriotisme des enseignants qui ont payé un lourd tribut au méme titre que les sénégalais; la deuxième chose est que ce système éducatif est traversé par une grave crise de confiance, de motivation, de démoralisation, de découragement des enseignants… », a déclaré Abdoulaye Ndoye sur les ondes de Sud Fm.

Le secrétaire général du Cusems ajoute : « Depuis deux mois, le système est perturbé parce que les enseignants exigent le respect des accords d’avril 2018 . Et deux ans, il n’y a pas eu de perturbations majeures. On ne peut pas prétendre au développement, à l’émergence si on a un système éducatif en déliquescence. Si le président passe sous silence, en le faisant, il ne peut pas ne pas le faire. Tous les sénégalais sont unanimes qu’il devrait se prononcer sur la crise scolaire ».

« On ne peut pas prétendre au développement, à l’émergence si on a un système éducatif en déliquescence. Si le président passe sous silence, en le faisant, il ne peut pas ne pas le faire. Tous les sénégalais sont unanimes qu’il devrait se prononcer sur la crise scolaire. Les enseignants vont se mobilier et vont se battre parce que le gouvernement a pris des engagements devant le peuple et la Nation sénégalaise et se doit de respecter ses engagements », a-t-il prévenu.

Ousmane Ndiaye – Senegal7

laissez un commentaire