L'Actualité en Temps Réel

Discours du ministre de l’Economie ,des Finances et du Plan à l’occasion de la cérémonie de signature d’accord de financement entre la BID et l’Etat du Sénégal

0

Nous vous reproduisons in extenso le discours du ministre de l’Economie, des Fiances et du Plan, Amadou Bâ,à l’occasion de la cérémonie de signature d’accords de financement entre la banque islamique de développement (bid) et l’Etat du Sénégal.

Bismilahi Rahmani Rahimi !!!

 

  • Monsieur le Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement,
  • Monsieur le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement,
  • Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Economie rurale,
  • Monsieur le Ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique,
  • Madame le Ministre de l’Economie solidaire et de la Microfinance,
  • Mesdames et Messieurs les Directeurs généraux, les Directeurs et Chefs de services,
  • Mesdames et Messieurs, en vos rangs et qualités,

 

Je suis particulièrement honoré d’avoir procédé avec vous, cher frère et ami Bandar HAJJAR, Président du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), à la signature de quatre (04) accords de financement d’un montant cumulé de plus de soixante et un milliards (61 000 000 000) de FCFA.

 

Permettez-moi, de transmettre les chaleureuses salutations de Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République et vous faire part de la satisfaction du Chef de l’Etat, qui m’a personnellement chargé de vous témoigner toute la gratitude de son Gouvernement et du peuple sénégalais pour votre accompagnement constant ainsi que pour le dynamisme de la coopération entre votre institution et notre pays.

 

Il me plait de rappeler ici quelques faits majeurs qui montrent l’excellence de ce partenariat séculaire.

 

En effet, avec un niveau d’approbation de financement de plus de deux milliards quatre cent millions (2 400 000 000) de Dollars US, soit près de mille quatre cent milliards (1400 000 000 000) de FCFA, le Sénégal est aujourd’hui le premier pays partenaire du Groupe de la BID en Afrique subsaharienne.

 

C’est en cela que la BID, qui reste l’un de nos principaux partenaires au développement, participe pour trois cent millions (300 000 000) de Dollars US à la réalisation du Projet de train express régional (TER), dont l’inauguration est prévue dans quelques instants par Son Excellence Macky SALL.

 

En outre, au Groupe consultatif de février 2014, tenu en perspective de la mise en œuvre du Plan d’actions prioritaires (PAP 2014-2018) du Plan Sénégal émergent (PSE), la BID s’était engagée à contribuer à hauteur d’un milliard cent millions (1 100 000 000) de Dollars US. Je dois dire pour m’en réjouir que cet engagement est largement atteint avec un apport global d’un milliard cent quarante millions (1 140 000 000) de Dollars US.

 

Ma satisfaction est d’autant plus grande que la BID, lors du dernier Groupe consultatif de décembre 2018, a réitéré son attachement à accompagner nos efforts de développement économique et social avec des engagements de financement d’un milliard deux cent cinquante millions (1 250 000 000) de Dollars US pour l’exécution du PAP 2019-2023 du PSE, soit environ un peu plus de six cent quatre-vingt-sept milliards cinq cent millions (687 500 000 000) de FCFA

Monsieur le Président du Groupe de la BID,

 

Mesdames et Messieurs,

 

Les quatre (04) accords de financement que nous venons de conclure montrent toute la diversité de l’appui de votre institution qui intervient dans tous les secteurs prioritaires de notre économie.

 

Le Programme régional de la chaine de valeur du riz, d’un montant de vingt-huit millions deux cents mille (28 200 000) Euros soit un peu plus de seize milliards cinq cent millions (16 000 000 000) de FCFA contribuera à l’atteinte de notre autosuffisance en riz.

 

A terme, il s’agira de réduire drastiquement nos importations en riz tout en développant la chaine de valeur riz par une amélioration des rendements, la transformation et la commercialisation de la production.

 

Plus spécifiquement, ce projet permettra d’obtenir une production supplémentaire de riz de 400 000 tonnes, dans les régions ciblées de Thiès, Diourbel et Kaolack.

 

S’agissant du Projet de réalisation des routes rurales-PROBASE, pour lequel la BID apporte un financement de dix-sept millions (17 000 000) d’Euros, soit onze milliards cent cinquante et un millions (11 151 000 000) de FCFA, il  est un projet pilote consistant à utiliser la technologie PROBASE dans la réalisation des routes rurales afin de doter le Sénégal d’infrastructures de transport en milieu rural de bonne qualité et de meilleure durabilité.

 

Le projet permettra ainsi de renforcer les capacités du Sénégal dans l’utilisation des technologies de stabilisation des sols, de fournir un accès permanent aux services sociaux de base et aux marchés ruraux pour la population rurale mais aussi d’augmenter les opportunités d’emplois dans la construction de routes.

 

L’accompagnement de la BID sur ce volet de la création d’opportunités d’emplois se traduit également par un financement de soixante millions trois cent mille (60 300 000) Dollars US, environ trente-quatre milliards (34 000 000 000) de FCFA pour la mise en œuvre du Programme national de promotion de la micro finance Islamique au Sénégal (PROMISE).

Le PROMISE devrait ainsi contribuer à améliorer le revenu des bénéficiaires, surtout les jeunes et les femmes à travers le renforcement de l’accès aux services financiers islamiques sur l’ensemble du territoire national.

 

Il s’agit de contribuer au développement d’un cadre juridique adapté à la microfinance islamique au Sénégal et d’optimiser la qualité de l’offre de services pour ce type d’offres de financement.

 

Le dernier accord que nous avons signé est une subvention d’un montant de deux cent soixante-treize mille (273 000) Dollars US soit environ cent cinquante-six (156 000 000) de FCFA pour appuyer la Haute Autorité du WAQF.

 

Ce don permettra de contribuer au renforcement des capacités opérationnelles de cette structure par l’élaboration et la mise en place de ses outils de gestion, le renforcement des capacités techniques de son personnel.

 

Par ailleurs, cette subvention sera également employée pour identifier des projets WAQF à réaliser et mettre en place des stratégies d’investissement pour la création et le développement de WAQF publics.

 

Monsieur le Président du Groupe de la BID,

Mesdames et Messieurs,

 

La cérémonie qui nous réunit  ce jour témoigne une fois de plus des liens étroits que la BID a établis avec le Sénégal et je suis heureux de voir ces nouveaux projets intégrer un portefeuille déjà riche de projets importants particulièrement dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, de l’agriculture, de l’hydraulique, de l’assainissement, de l’entreprenariat féminin, de l’éducation et de la santé.

 

En tenant à venir personnellement procéder à cette signature et à prendre part à l’inauguration du TER, vous manifestez mon cher frère et ami Bandar HAJJAR toute votre amitié et votre attachement au peuple sénégalais et à Son Excellence Monsieur Macky SALL.

 

Je voudrais vous en remercier très sincèrement tout en vous réitérant la profonde gratitude du Peuple et du Gouvernement sénégalais à l’endroit du Groupe de la BID pour sa contribution significative à nos efforts de développement économique et social.

 

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Wa salâmou aleykoum wa rahmatoullah wa barakâtouhou

Discours du ministre de l'Economie ,des Finances et du Plan à l'occasion de la cérémonie de signature d'accord de financement entre la BID et l'Etat du SénégalDiscours du ministre de l'Economie ,des Finances et du Plan à l'occasion de la cérémonie de signature d'accord de financement entre la BID et l'Etat du SénégalDiscours du ministre de l'Economie ,des Finances et du Plan à l'occasion de la cérémonie de signature d'accord de financement entre la BID et l'Etat du SénégalDiscours du ministre de l'Economie ,des Finances et du Plan à l'occasion de la cérémonie de signature d'accord de financement entre la BID et l'Etat du Sénégal

laissez un commentaire