Raabi  header

Drame de Médinatoul Salam : le fils de Bara Sow, l’une des victimes dénonce l’élargissement des meurtriers de son père

La grâce présidentielle accordée aux meurtriers de Bara Sow et d’Ababacar Diagne, la veille de la fête de l’indépendance, continue de faire grincer les dents. 
Serigne Saliou Sow, fils de Bara Sow, l’une des personnes tuées en 2012 à Médinatoul Salam, réagit pour la première fois. Et c’est pour dénoncer l’élargissement des meurtriers de son père. Serigne Saliou Sow trouve injuste que ces personnes recouvrent la liberté, alors qu’elles n’ont même pas purgé la moitié de leur peine, encore moins honoré les dommages et intérêts qu’elles doivent verser aux familles des victimes.
« Nous avons appris que le président Macky Sall a gracié, la veille du 4 Avril dernier, les auteurs du crime commis contre mon père dans l’affaire Médinatoul Salam. Je rappelle qu’ils ont écopé de 15 ans de prison ferme et d’une amende de 100 millions de francs Cfa à verser aux familles des victimes. Figurez-vous qu’ils n’ont même pas purgé la moitié de la peine, ni versé le moindre franc au titre de dommages et intérêts à nos familles. Malgré tout ça, le président leur a accordé la grâce. Nous nous indignons et nous lui demandons de revenir sur sa décision, car ce sera très dur pour nous de supporter cela », s’est insurgé Serigne Saliou Sow.

Diaraf DIOUF Senegal7