DSE APR France : « L’imposture et la décadence dans le choix des candidats de BBY ENCO »

Le temps ne nous a pas encore permis de scruter toutes les candidatures retenues par BBY et son chef dans la diaspora mais force est de reconnaître au moins l’imposture et la décadence dans le choix des candidats de BBY pour la zone Europe du Nord du Centre et de l’ouest (ENCO).

Je ne me suis pas amusé cette fois à candidater pour une candidature dont je ne remplis point le premier des pré-requis : résider et vivre en île de France que vous soyez de Belgique, d’Allemagne, du Luxembourg, des Pays Bas, de la Suisse, de l’Angleterre. Un second critère est aussi d’être talibé de Farba Ngom et être dans ses bonnes grâces. Enfin comme troisième critère être adoubé ou craint par le lobby de Mantes la Jolie auquel sont soumis même ceux qui logent ailleurs dans cette bande de d’imposteurs décadents autour de la DSE APR France. Comment peut on se passer de Demba SOW pour élire un parfait inconnu de la diaspora sénégalaise de France et de Navarre sans état de services en faveur des sénégalais de l’extérieur.

Ce candidat sans résonance aucune, pour des sénégalais de la diaspora qui ont des préoccupations véritables, est juste une insulte pour les militants apéristes de France et d’Europe ainsi que pour toute la smala de militants respectueux des forces politiques de la coalition BBY.

Mais la plus grande insulte reste quand même cette Astou, démissionnaire du parti APR, qui a traité ce parti de tous les noms d’oiseaux et qui se retrouve candidate retenue, alors que de braves femmes comme Coumba Diery BA de Paris, Marieme SOW de Manchester, Caroline Conteye de Lyon, Coumba DIARRA de Lille, Rougui Niang de Chartres, Sophie DIALLO (Pays Bas), Mamy Diop de Tours et beaucoup d’autres femmes méritantes du parti ont perdu leur emplois, eu des accidents en se battant pour le parti, mis parfois leur ménage en péril, sacrifié leur temps et leur argent à défendre Macky SALL et le Sénégal envers et contre tout.

Par temps de froid, de neige et de mauvais temps comme par beau temps des militants hommes et femmes se sont battus pour le parti et la coalition depuis 2012, mais en retour ce parti semble les avoir laissés à leur sort après l’obtention de résultats pour lesquels on les avait conviés au combat. Telles de vieilles chaussettes, les militants ont été virés au profit de bras cassés, préférés et choisis dans les « farbaries » et salons clos des membres du clan.

Et comme je l’avais prévu, le Président, dans ses restes de « wadésies » dont lui seul a le secret, a encore choisi d’illustres incompétents absolument pas représentatifs pour en faire des députés légitimes. Nous n’avons pas le droit de laisser passer cette ultime imposture ; au contraire nous devons récuser ces candidats et faire perdre BBY. Au moins en France il n’est pas question que BBY gagne et nous nous y engagerons avec tous les moyens à notre disposition.

Dans les autres localités il s’agira de vérifier qui est le candidat ? car la diaspora doit désormais prendre des dispositions pour être maîtresse de ses choix. Sur ces territoires ou les militants n’attendent pas un billet ou un sac de riz nous allons essayer de faire en sorte que la diaspora serve de laboratoire pour les consultations futures et nous prendront acte pour décider désormais de nos choix. J’appelle donc au strict boycotte de cette liste qui ne ressemble en rien, ni au territoire concerné, ni au parti, ni à la coalition. Niba ou Coumba c’est bonnet blanc, ou blanc bonnet, mais au moins que cela s’accompagne d’une compétence à la Demba SOW au moins pour pallier aux insuffisances ! Assurément ce candidat sorti du chapeau et des affidés de DAFF et de Farba Ngom ne servira à rien, à part remplir la chambre d’applaudissement, et à dire vive Macky SALL.

Ces investitures se fichent complètement des braves personnes qui ont cru au Président et à APR. Alors quitte à voter Pastef (pour être clair, je suis le plus anti Sonko de la planète et je ne ferai jamais rien pour plaire à Samba Yakatan), il faudra de toute manière se passer des candidats de BBY. C’est d’abord une question de principe avant d’être un refus de l’imposture et de la décadence.

Personne ne fera ce pays sans nous, le Sénégal nous appartient et nous le prouverons.

* Pape SARR, Duc de Diapal