L'Actualité en Temps Réel

Elections de représentativité : Comment l’opposition est « infectée » par la Covid-19 !

7

L’opposition est en très mauvaise posture puisque que la Covid-19 apparait de plus en plus comme le prétexte grandeur-nature qui lui ôte toute possibilité de participer aux élections de représentativité d’ici 2024.Le virus occupe plus les esprits des politiciens que ces élections. Du coup, le Macky surfe sur ce clavier pour gouverner à sa guise jusqu’en 2024.Date de la présidentielle de toutes les controverses.

Le Gouvernement a plusieurs fois reporté les élections locales. Initialement prévue en juin 2019, puis repoussée en décembre prochain, la date de ces deux scrutins avait de nouveau été reportée sine die, en juillet dernier.

Le temps pour l’exécutif de trouver un consensus avec l’opposition sur le processus électoral, afin d’éviter les écueils de la présidentielle, qui avait donné lieu à de nombreuses contestations dans les rangs de l’opposition.

Le gouvernement sénégalais se donne jusqu’au 28 mars 2021 pour organiser les élections municipales et départementales.

Mais il faut dire qu’avec la propagation de la maladie à coronavirus qui dépasse les autorités sanitaires et le Gouvernement, l’opposition n’aurait plus les coudées franches pour espérer participer à ces élections de représentativité.

Et cette aubaine profite inexorablement  au pouvoir de Macky qui va gouverner à sa guise jusqu’en 2024 sans passer par ces élections de représentativité.

Ce qui démontre que la Covid-19 aura « infectée » l’opposition sous toutes ses coutures et contre vents et marées, les locales et les législatives risquent de ne pas se tenir à date échue.

Assane SEYE-Senegal7

 

Afficher les commentaires(7)