ELIMINATION DE KHALIFA SALL: Ce que personne ne vous dira…

0

Si, après requête formulée par ses avocats, Khalifa Sall n’est pas autorisé à participer à l’élection présidentielle, les raisons seront à chercher dans son casier judiciaire. Dans le dossier de candidature, ce bout de papier est une pièce maîtresse et un élément incontournable. Dans son dossier, Khalifa Sall a bel et bien présenté un casier judiciaire. Mais, il s’agit bien de l’extrait numéro trois qui mentionne les condamnations pénales éventuelles du candidat. Sauf que, au moment du dépôt, il n’y avait pas de condamnation définitive par la Cour suprême. Entre-temps, celle-ci a rendu un arrêt qui rejette toutes les requêtes de l’ancien maire de Dakar. Par le biais de la communication interne entre juridictions, le greffe du Conseil constitutionnel a pu se procurer, auprès du greffe de la Cour suprême, l’extrait numéro du casier judiciaire qui fait mention d’une condamnation définitive pour escroquerie. Or, cette peine suffit, à elle seule, à faire perdre la qualité d’électeur et donc rend inéligible.

Pour rappel, le casier judiciaire est composé de trois extraits : le premier est destiné aux juridictions, le second aux archives et le troisième est délivré au citoyen qui en fait la demande.
senegal7

Leave a comment