Accueil Actualités En guerre sur plusieurs fronts : Le «Pape du Sopi» abdique

En guerre sur plusieurs fronts : Le «Pape du Sopi» abdique

Wade est un fin stratège. Politiquement, il reste depuis 1974, date de la création du Pds, le plus en vue de la scène politique Sénégalaise, en dépit de son âge avancé. Ses agissements ces derniers temps, notamment sa réconciliation avec Madické Niang et sa séparation avec Oumar Sarr, le montrent avec suffisance.

Wade lâche du lest…

S’appropriant l’adage : «aller en guerre sur plusieurs fronts, on risque d’échouer», Wade abdique. Conscient qu’il va lamentablement perdre en entrant en guère politique ouverte successivement avec ses deux ex-lieutenants : Madické Niang et Oumar Sarr, il a préféré lâcher du lest dans son bras de fer avec le candidat malheureux à la dernière présidentielle, creusant davantage le fossé avec son désormais ex-numéro 2.

Son bars de fer avec celui qui a toujours été son avocat dans tous ses procès politiques, le Pape du Sopi qui n’a d’yeux que pour son fils, s’est rendu à l’évidence que cette situation n’a pas milité en sa faveur.

Prétextant que c’est Touba qui a été à l’origine de sa réconciliation avec Madické Niang, Wade a trouvé la meilleure formule, en préférant son ex-tuteur à son ex-numéro 2.

Déjà, le front ouvert dans son parti avec le remaniement voulu par son fils, depuis le Qatar, Wade sait que quiconque que son parti n’est pas au meilleur de sa forme. La fronde dirigée par Oumar Sarr en dit long au malaise qui secoue le Pds. Et si rien n’est envisagé politiquement, cette formation politique risque de perdre de son aura. Car, les bannis ne comptent pas lâcher du lest. Et leur cible principale n’est autre que Karim à qui ils imputent la crise qui asphyxie leur formation politique. A suivre…
Assane SEYE-Senegal7