Accueil Une En perspective de la présidentielle : « Khalifa et Karim ...

En perspective de la présidentielle : « Khalifa et Karim Wade » dévoilent le vrai visage du Macky !

A l’entame de son magistère, le chef de l’Etat Macky Sall était tellement aux anges qu’il s’entendait dire : « Je suis à la disposition de tous les sénégalais… ».Mais aujourd’hui, la gestion sobre et vertueuse tant rabâchée aux premières heures de son régime apparaît aujourd’hui comme une épée de Damoclès suspendue sur la tête nos concitoyens. Les affaires Khalifa et Karim obligent.

Un illustre penseur affirmait qu’en politique, il ne s’agit pas entre le bien et le mal, mais entre le préférable et le détestable. Cet adage pour le moins énigmatique renseigne virtuellement de l’Etat d’esprit des sénégalais qui n’arrivent toujours pas à comprendre l’autoritarisme d’un  régime qui  use du pouvoir de la force pour éliminer des adversaires politiques  que la Constitution  donne le droit fondamental de postuler à la magistrature suprême au même titre que les autres. L’affaire Karim résonne toujours dans l’esprit des sénégalais comme un conte de fée qui connait un début sans jamais avoir une fin qui soit intelligible. Présentement, Karim se retrouve dans l’impossibilité de rentrer au bercail pour des raisons strictement politiques. Et dans une correspondance adressée à la Communauté mouride, lors du décès du vénérable Khalife général des mourides, Serigne Cheikh Sidy  Mokhtar Mbacké, il l’a fait savoir sans détour. De deux, pour une caisse d’avance qui n’a jamais connu de problème depuis des décennies, Khalifa est coiffé au poteau à cause de ses ambitions présidentialistes qu’il n’a jamais caché. Les rapports de l’Ofnac sous Nafi Ngom Keita  ont pourtant fait état de plusieurs personnalités du régime qui seraient épinglés et qui ne sont jamais inquiétées. En effet dans un pays où les tenants des leviers considèrent que «  l’enfer, c’est les autres »,il y a de quoi s’inquieter pour l’avenir démocratique de notre pays et la justice sociale sacrifiée sous l’autel de la politique politicienne. Gageons que les sénégalais épris de paix et de justice sociale se lèveront d’un bon pied pour que notre digne nation retrouve ses lettres de noblesse en matière de démocratie. Car dans la vie, tout ce qui est excessif est dérisoire. Et aujourd’hui le vrai visage qui nous est apparu du Macky chante des lendemains inquiétants.

Senegal7.com