Accueil Une Pour 2019 : Entre Macky et Idy, Wade pourrait résoudre ...

Pour 2019 : Entre Macky et Idy, Wade pourrait résoudre l’équation par Karim !

Le président Wade apparait de plus en plus comme l’homme politique  qui userait du  cran  de son parti pour départager  Macky Sall, actuel  chef de l’Etat et Idrissa Seck, le leader de Rewmi, lors de la prochaine présidentielle. Ces derniers ont tous eu des démêlés avec le Pape du sopi mais l’affaire Karim pourrait probablement décider le pape du sopi à appuyer Idy en cas de pépin.

Plusieurs analystes de la place ont abondé dans le sens de voir Me Wade  appuyer Idrissa Seck au détriment du candidat Macky Sall. Et ce, pour plusieurs raisons. Mais la plus plausible aujourd’hui demeure la relation consanguine entre Karim et son père. Et en dehors de toute considération politique et/ou politicienne, Me Wade a eu mal au cœur quand à l’entame du pouvoir  de Macky, son fils a été poursuivi dans le cadre de la traque aux biens mal acquis et ensuite emprisonné. Aujourd’hui terré au Qatar après avoir bénéficié de la grâce présidentielle, le fils de Viviane peine toujours à rentrer au bercail pour des raisons non encore élucidées pour les sénégalais. A l’évidence, cette promiscuité congénitale entre le pape du sopi et son fils Karim pourrait irrémédiablement transcender tous les clivages et rancœurs  politiques qui subsistaient entre Idrissa Seck et  son ancien mentor. Du coup, Macky apparaitrait ainsi comme l’agneau de sacrifice d’un homme à abattre pour mettre fin aux affres d’un Karim Wade que les épreuves ont fini  par aguerrir en véritable homme politique, de surcroit candidat du parti démocratique sénégalais (Pds). Toutefois comme en politique, dit-on souvent, la question de la trahison est une question de temps, il y a fort à parier  qu’Idy pourrait probablement bénéficier des faveurs de Wade si tenté est que le fils de ce dernier ne soit à mesure de postuler pour la présidentielle de 2019.Mais  cette « aubaine » ne saurait être un prétexte pour croire qu’entre le président du conseil départemental de Thiès et l’ancien ministre « du ciel et de la terre », tout va pour le meilleur des mondes possibles. Loin s’en faut. Parfois, les alliances de façade peuvent sauver les apparences mais pour un temps !

Senegal7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici