Accueil Actualités Entre aboiements et braiements inaudibles et inondables (Par Abass FALL)

Entre aboiements et braiements inaudibles et inondables (Par Abass FALL)

Comme à leurs habitudes, après chaque sortie du Président Ousmane SONKO, certains responsables du parti «And Pathio Rewmi», oubliant la noblesse et la classe du cheval (leur totem), aboient et braient en déversant leur bile sur un homme qui a choisi d’être à côté de son peuple. Leur haine envers l’avocat du peuple rayonne plus que le phare des mamelles. S’ils étaient responsables, ils devraient pour une fois s’empêcher de dégoter de telles grossièretés dans un contexte où les populations sont dans le désarroi total.

Pendant 72h, ils valsent entre transes et injures envers le Président SONKO alors que les populations sont laissées à elles-mêmes dans les eaux. Le régime actuel rate toujours le rendez-vous des solutions et de la compassion pour son Peuple. Sommes-nous contraints également de vivre avec les inondations étant donné que leur Chef a décidé de démissionner de toutes ses prérogatives depuis 2012?

Djibril War se perd dans ses délires sans doute pris par un sommeil enivré de je ne sais quel liquide.

Abdou Mbow comme à ses habitudes, grand râleur du roi, qui ne doit ses avancements sociaux qu’à sa langue fourchue, s’en est aussi mêlé.

Seydou Gueye qui cherche coûte que coûte à défendre l’indéfendable tel que décrit par Babacar Justin Justin Ndiaye lui aussi cherche à se faire remarquer en nous jetant la pierre qu’il a voulu certainement emprunter à notre grand-père Moustapha Niass et j’en passe.

Les sorties du Président Ousmane sont toujours guettées avec avidité par les thuriféraires du pouvoir, sans doute pour montrer qu’ils existent. Je leur rappelle qu’ils doivent prendre pour ennemis la mal-gouvernance, la pauvreté, l’insécurité, le chômage, l’absence d’un système sanitaire viable, le bradage de nos terres, la corruption d’Etat, etc. Ces secteurs ont bien besoin de leur zèle et de leur arrogance à outrance pour qu’enfin les populations puissent vivre et bien vivre.

Le Peuple est reconnaissant au Président Ousmane SONKO qui s’intéresse à leur destiné . Si cela fait mal dans les écuries marron-beiges au point de voir dans chacune de ses sorties une menace pour la survie de leur système de délinquance économique, tant pis !

PASTEF-les patriotes a choisi de s’opposer et il le fera de la façon la plus légale mais aussi la plus radicale.

Les diabolisations, les menaces et autres tentatives d’intimidation ne passeront pas.

Les âneries et aboiements des uns et des autres n’y changeront rien.

Vap, et solidarité aux sinistrés.

Abass FALL
Membre du COPIL/Coordonnateur de PASTEF Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici