Accueil Politique Entretien avec Cheikh TRAORÉ membre du comité directeur de Ldr YEESAL du...

Entretien avec Cheikh TRAORÉ membre du comité directeur de Ldr YEESAL du président Modou Diagne FADA

Pouvez vous vous presenter á nos lecteurs?
Cheikh Traoré est un Sénégalais de père bambara né à Dakar et de mère walo née à Saint-Louis. « Ma grand-mère maternelle est peulh et Saint-Louisienne. Je suis devenu jeune entrepreneur après quelques années d’études. En 2016, je me suis engagé dans la politique. »
Puisque c’est l’homme politique qui nous intéresse, pouvez-vous nous expliquer comment vous l’êtes devenu ?
(Rire) « Par pur hasard. En fait, un jour, je me suis rendu chez mes grands-parents paternels à Gounass / champ de course et à ma grande surprise, la sœur de mon père cria « Leyyyyy, woté yalla mo gueune bu nite (l’appel divin est plus rapide). Nous étions justement en train de chercher du crédit pour t’appeler. On a une audience avec fada et nous voulons que tu sois notre porte-parole » (rire).
J’ai ri et je lui ai dit « Mais tata je suis mal habillé. »
Elle insiste et me répond « Ce n’est pas grave, les habits d’Issa (le petit frère cadet de mon père) sont là, il peut te prêter un vêtement et en plus de cela, on va te payer … » (rire)
Avec l’insistance de la famille j’ai finalement accepté.
Le soir, je me retrouve au milieu de femmes, Ma mbadienne Awa Traoré, une tante Awa cheikh, d’autres femmes de Gounass, une proche de Fada du nom de Ndeye Faye de golf sud ; et de trois frères de quartier. Une fois chez Fada, on a trouvé du monde, des audiences. Alors on a attendu longtemps. Finalement, Fada nous a reçu vers 22h, dans son salon. Ndeye Faye, qui est très proche de Fada, a fait les présentations. Il y a ensuite eu les prises de parole. J’ai écouté l’homme et j’ai vu, en face de moi, quelqu’un de très positif, serein et attentif. J’ai également fait le rapprochement avec l’homme que je suivais sur Internet et qui m’a marqué, car son problème avec les membres du pds coïncidait avec le démarrage de mon site de publication d’information banlieueweb. A cette époque, je mettais beaucoup d’informations concernant le conflit. Après avoir bien discuté  avec lui, j’ai décidé par moi-même de le soutenir car c’est un homme de conviction.
Et depuis ?
Depuis ça va. J’essaie de tenir parole.
Fada a créé son parti les démocrates réformateurs-yeesal ?
Fada n’a pas créé son parti mais il l’a créé avec des frères et des sœurs, et après consultation des différents responsables des 45 départements du Sénégal. Le 7 mai 2016, à la place du souvenir, il a été décidé à l’unanimité de créer un parti politique du nom de les démocrates réformateurs-yeesal, Ldr YEESAL, pour répondre à notre exclusion au sein du pds.
Comment le president Fada a t’il vécu son exclusion de son Parti d’origine ?
Fada a quitté le pds le cœur meurtri.
Quels sont présentement les rapports entre Fada et le président Wade ?
Les rapports entre le président Wade et le président FADA sont des rapports père-fils. Le président Wade est le père politique du président FADA, un compagnonnage de plus de trente ans. Le président Wade a appelé au téléphone le président FADA pour lui présenter ses condoléances lors du décès de sa mère et en a profité pour lui faire des prières pour la prospérité de la nouvelle formation politique qu’il dirige. Il n’y a vraiment aucun problème entre eux. Le probleme c’est plutot du  coté des conservateurs.
 Fada n’a commis que le tort d’avoir proposé des réformes dans le parti pour le rendre plus attractif et en conformité avec les exigences du contexte.
Quelle rôle jouez vous au sein du Parti ?
Vous savez, j’ai eu la chance d’accompagner le président FADA alors que le parti n’existait pas encore. J’ai participé aux choix du nom les démocrates réformateurs ldr. Au début, c’était les libéraux démocrates réformateurs. C’est par la suite qu’on a décidé de d’enlever libéraux et de laisser démocrates car on suppose que tout le monde est démocrate et que tout le monde est réformateur. Pour le mot wolof on devait choisir entre Nalaw, yeesal, j’avais proposé Doxal … C’est par une longue discussion de plusieurs semaines, qu’on a finalement décidé de choisir le mot WOLOF YEESAL. Pour vous dire que chez les réformateurs, tout se discute.
Donc pour revenir à votre question, je peux vous dire que notre parti est structuré et toutes les structures marchent très bien. Personnellement, je suis membre fondateur du parti. Je suis responsable politique Ldr YEESAL à Guediawaye, membre du comité directeur et membre des cadres réformateurs. Le président FADA m’a ensuite nommé, au comité directeur, comme deuxième adjoint, chargé de l’intégration africaine et du panafricanisme. Le secrétaire national chargé de la communication et de la presse monsieur Babacar Ndiaye , m’a intégré sur son groupe comme responsable chargé de la veille net de la commissiucommunication.
Quelles sont vos ambitions politique ?
Pour le moment ma seule ambition est de travailler pour le président FADA. Travailler à la massification et de propagation de l’idéologie du YEESAL.
Les élections legislatives approchent á grand pas, serez vous candidat á la députation ?
Pour le moment non. C’est  le président FADA qui m’intéresse et mon objectif principal c’est de travailler pour que le yeesal accède au Palais de la République.
LDR Yeesal est un Jeune Parti qui bouge beaucoup , qui finances vos activités ?
Vous savez, notre parti est composé de responsables, de hauts cadres qui travaillent avec le président FADA pour le yeesal. Fini le financement unilatéral. Presque tout le monde cotise chaque fin du mois pour la bonne marche du parti. Mais personnellement, (rire) (silence) je n’ai jamais cotisé. Il faut être honnête. Mais c’est indépendamment de ma volonté car j’ai une entreprise jeune et j’ai plus de charges que de produit. Mais je pense bientôt le commencer. Mais ce qui me lie avec le président FADA vaut plus que ça, et je participe autrement. En tant que responsable politique ayant une base, je fais beaucoup de social : j’organise des rencontres, des réunions thé-débat et avec mes fonds propres. Je respecte mon Leader, je lui suis fidèle. Je défends partout les intérêts du parti.
La nouvelle coalition de l’opposition Mankoo Takhwou Sénégal veut imposer la cohabitation au pouvoir actuel, quelle lecture en faites vous ?
Je suis content de cette prise de conscience et de cette entente. Ensemble nous vaincrons. La cohabitation est possible mais seulement  avec une grande coalition. Nous sommes de l’opposition et notre parti fait partie de cette coalition. Mais attention, nous pouvons être infiltrée. Il y’a sans doute des faux opposants qui peuvent intégrer la coalition juste pour la déstabiliser. Mais nous restons optimistes. Nous espérons que ça marche. Dans  le cas contraire aussi, notre parti est prêt pour aller aux élections législatives.
 L’heure est graveave. Le pays va mal.
Apres 5 ans á la tête du pays, quel bilan pour le président Sall selon vous ?
Je dirais qu’il y a plus de mauvais que de bon. Je pense aussi qu’il gagnerait à écouter les Sénégalais et surtout de ne pas minimiser les alertes. Il doit certes présenter un bilan positif et de travailler pour sa réélection, mais personnellement​, je pense que cela ne doit pas aussi être à tout prix.
Á 39 , Emmanuel Macron vient de remporter la presidentielle en France qu’est ce que cela vous inspire ?
Je le félicite pour sa brillante Victoire. Je félicite aussi Madame Le Pen, qui represente malgré tout un idéal de démocratie et de liberté. Mais l’avénement de Macron conforte á suffisance le président Fada. Ça prouve que les jeunes doivent prendre le pouvoir. Macron est Jeune et réformiste comme le président Fada. Je lui souhaite bon vent.
Un nouveau départ entre la France et l’Afrique ?
D’une part, oui, si je fais confiance au programme de Macron que j’ai bien lu. Il dit qu’il traitera l’Afrique  dans un partenariat gagnant-gagnant. D’autre part non car dans son programme pour l’Afrique, l’indépendance monétaire est selon lui, une mauvaise idée.
Merci Monsieur Traoré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici