Accueil Actualités Et si Bougane Gueye Dany était l’homme de l’année 2020

Et si Bougane Gueye Dany était l’homme de l’année 2020

Self- Made-Man, il a déjà fait sonner ses étriers politiques dans le territoire national (avec plus de 90  milles kilomètres parcourus depuis janvier jusque-là) avant de retourner au désherbage du chemin menant à la mise en exécution du référentiel de la politique économique et sociale retenu en 19 points lors des dernières élections présidentielles de 2019. Son inclinaison aux responsabilités et son sens élevé dans le secteur privé y sont pour beaucoup.Mais en l’homme du privé, l’investisseur se trouve aussi un débatteur lucide et fécond qui sait faire face à l’adversité. « Et s’il était choisi pour être à la tête du Sénégal au soir du 29 Février », soufflent certains observateurs et militants.L’idée est pertinente et légitime le Président Bougane Gueye Dany est un homme crédible et respecté, lui-même étant respectueux. Son principal atout est sa foi en les meilleures valeurs humaines. Sa modestie en est la raison et son indenté en acteur social et développement avec 700 emplois.

S’il était du 17ème siècle, Jean de la Fontaine aurait fait de lui une fourmi qui travaille face aux cigales qui chantent et désenchantent. Il aime agir bien et vite et aboutir à des résultats qui satisfaits. C’est au travail qu’il sent son existence et s’en délecte. Généreux et souple, selon ses proches, il éprouve du plaisir à rendre heureux. Mais dans toute relation professionnelle ou amicale, il exige la franchise étant simplement d’une honnêteté naturelle.Aucune arrogance mais remplie de condescendance qui se dégage et se lit dans ses actes, son comportement et dans ses propos. Il a ainsi grandi à Saint-Louis dans une famille modeste. Cela veut tout dire ! La discipline et l’ordre sont les bases fondamentales de son éducation. Bougane Gueye Dany a réussi à s’ériger en homme du privé disposant d’un génie professionnel en phase avec la marche du temps.

Il sait ce qu’il dit et ce qu’il fait si bien qu’il est à l’aise dans les débats contradictoires. Ce qui est rare est qu’il aime débattre et sait convaincre avec des preuves et chiffres à l’appui. La délicatesse d’un débat ne lui fait point manquer de retenue et commettre des gaffes. Ses passages dans les régions du Sénégal en sont une illustration.En fait, il travaille trop. Il a un agenda et n’a pas d’emploi de temps. Quand une idée l’envahit ou quand il reçoit une instruction à exécuter, rien ne peut l’arrêter. Il est fertile au travail et ne voit en chacun et en tous que le meilleur d’eux-mêmes.Les attaques  les anathèmes, les quolibets et les critiques ne l’ébranlent jamais. « Personne ne peut me détourner sur mes objectifs », explique-t-il.

Cet esprit de dépassement et d’ouverture d’esprit s’identifie à la vertu dont il a fait preuve dans le milieu médiatique sénégalais où il a accompli d’exaltantes missions. Étant soldat de l’action publique et du privé, il est sur les fronts, instruisant par-ci, inaugurant par-là, évaluant ailleurs, très à l’aise dans les méandres de l’action.

« Il peut bien être Président de la République du Sénégal. On ne lui connait aucune forfaiture. Il est crédible. Et il incarne bien un renouvellement du personnel politique », lance un Doctorant en Sciences politiques. Pour beaucoup de militants et surtout de citoyens interrogés, il n’a rien d’un politicien de ces temps. Il ne  connait ni la haine, ni l’orgueil. Il n’aime pas- les invectives, maudit les injures et anathématise les attaques personnalisées. Son engagement pour sa philosophie Gueum Sa Bopp a fait découvrir toute sa force d’attaque. Son esprit dialectique et son humanisme sont ses armes.

C’est que le Président Bougane Gueye Dany est simplement un homme chevaleresque qui, dans son engagement, est de ceux qui ne trahissent jamais et n’acceptent pas les compromissions. Il sait être à la guerre en sachant être partout ! Ne pourrait-il pas donc être Président de la République du Sénégal pour ce qu’il est et ce qu’il fait ? Une bonne et grande question !

Actions sociales

Au-delà de « la persécution des Rohingyas », minorité musulmane de la Birmanie, Bougane Guèye Dany avait remis « un chèque de 30 millions F CFA à l’Organisation des nations unies (Onu) en guise de soutien ».Aussi, il avait effectué un déplacement à Madrid (Espagne) pour partager la tristesse de la diaspora sénégalaise à la suite du décès de Mame Mbaye Ndiaye et Ousseynou Mbaye. Enfin, Horizon Sans Frontières informe qu’ « à l’occasion de la journée mondiale du Migrant célébrée le 18 décembre dernier, Bougane Guèye est venu assister, de façon inopinée, à la conférence de presse de HSF pour qui, c’est « une démarche inédite et un soutien de taille à la diaspora ».

Inondations, campagne arachidière, les problèmes de la pêche

Les inondations ne sont pas en reste car en deux jours, le patron d’entreprise a effectué une grande  visite dans les quartiers en proie aux eaux de pluies. Le président du mouvement Gueum Sa Bopp a apporté  sa contribution pour soulager les victimes des inondations.Ainsi une contribution composée d’une dizaine de motopompes, 3000 litres de carburants et 2500 litres d’eau de javel et une enveloppe financière de plus de 15 millions , a été remise aux chefs de quartiers et autres associations de jeunes de Keur Massar Sotrac, Alaji Pathé, Keur Massar (Unité 3), Darou Michel, Route de Boune, Sam Sam 3, Daouda Yade, Farba etc. Relativement à l’agriculture : Il en fallu cinq jours après le début de la campagne de commercialisation agricole 2020/2021, le leader du mouvement « Gueum Sa Bopp » et sa délégation se sont rendus dans le Saloum. Bougane Gueye Dany a sillonné plus de six villages à la rencontre des producteurs agricoles.

Saisissant l’opportunité, les cultivateurs après s’être réjoui de la visite de l’homme d’affaires sont passés aux aveux quant à leurs problèmes. Entre la fixation du prix d’achat de l’arachide à 250 F cfale KG, les opérateurs économiques, la cherté du prix de l’engrais, la subvention de l’arachide, les producteurs n’ont rien laissé en rade. Ainsi, après les avoir écouté d’une oreille attentive de Nganda à Diamakadiou, en passant par Sorokhogne, Diamal et Keur Babou, le leader du mouvement « Gueum Sa Bopp » a décidé de porter le combat des producteurs. Et incite ainsi l’Etat du Sénégal à enlever tout intermédiaire entre les cultivateurs et le gouvernement afin de mieux résoudre les problèmes et manquements dans ce secteur.

Avec la situation des pêcheurs sénégalais qui vivent le drame depuis la signature des accords de pêche avec l’Union Européenne, le Président Bougane Gueye Dany est allé à la rencontre des pêcheurs sénégalais. Interdit d’accès au quai de pêche de Mbour avec une injonction du préfet de Mbour Bougane Guèye Dany sans réserve a ainsi lancé aux forces de l’ordre : « Ils nous interdisent l’accès au quai de pêche disant qu’on est en rassemblement. Moi je suis seul! C’est eux qui sont en rassemblement », déclare le leader de Gueum sa Bopp. Furax, le  leader de la philosophie de Gueum Sa Bopp a ainsi lancé  aux forces de l’ordre: « Personne ne peut nous empêcher d’aller aux contacts des Sénégalais. Les pêcheurs sénégalais souffrent, ils ne voient plus le poisson. Mon lieutenant, dis à vos supérieurs que Bougane était à Mbour. J’ai été à Joal et j’ai rencontré les pêcheurs. Les responsables de leurs souffrances ce sont ceux qui signent des accords de pêche ».Et s’il était l’homme de l’année 2020.

Babacar Justin MBENGUE (Journaliste /consultant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici