Accueil Actualités Etats-Unis : Des hystérectomies forcées pratiquées sur des migrantes latino-américaines

Etats-Unis : Des hystérectomies forcées pratiquées sur des migrantes latino-américaines

Etats-Unis

Aux États-Unis, dans un centre de détention pour migrants sans-papiers, un médecin pratiquerait un nombre important de stérilisations forcées sur des femmes latino-américaines. Une infirmière qui y a travaillé jusqu’en juillet a lancé l’alerte.

Ce lundi 14 septembre, plusieurs ONG ont porté plainte auprès du gouvernement américain contre l’entreprise privé qui gère le centre de détention. En juillet, Dawn Wooten a été licenciée de son poste d’infirmière au centre de détention Irwin County à Ocilla, une petite ville située à 300 kilomètres au sud d’Atlanta, en Géorgie.

La jeune femme en est persuadée : elle a perdu son travail parce qu’elle a commencé à poser des questions gênantes à ses supérieurs hiérarchiques. Dawn Wooten dénonce une gestion calamiteuse de l’épidémie de Covid-19 dans le centre de détention, mais surtout un nombre important d’hystérectomies pratiquées sur les femmes latino-américaines.

« Plusieurs détenues m’ont dit être allées voir le médecin et avoir fait l’objet d’une stérilisation sans en avoir été informées. Un médecin en particulier pratique des hystérectomies sur à peu près tout le monde », raconte la lanceuse d’alerte.

Dans la plainte de 27 pages que quatre ONG ont déposé se trouve aussi le récit d’une détenue : « Cela ressemble à un camp de concentration expérimental. C’est comme s’ils faisaient des expériences sur nos corps », rapporte rfi.fr.

Le leader de la minorité démocrate au Congrès de Géorgie a demandé dans une lettre aux autorités de suspendre immédiatement et jusqu’à la fin de l’enquête la licence de l’entreprise privée La Salle Corrections qui est en charge du centre de détention à Ocilla.

Fanta Diallo Bâ-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici