Accueil Actualités Etouffement, inconfort, blessures graves: commissaire KEITA liste les dégâts des grenades

Etouffement, inconfort, blessures graves: commissaire KEITA liste les dégâts des grenades

Les grenades lacrymogènes dites désencerclement ont été utilisé par la police et la gendarmerie lors des manifestations contre l’arrestation d’Ousmane SONKO. Malheureusement, ces engins ont causé  des conséquences dramatiques, comme l’amputation  du bras d’un agent GIGN et l’étouffement de plusieurs manifestants.

Pour le commissaire de police, Cheikhna KEITA cette grenade est spécialement conçue pour être tirée à partir d’un fusil, car elle peut causer de graves blessures. « Elle provoque un effet sonore psychologique agressif. C’est un composé chimique qui provoque une irritation ou un  écoulement nasal ou lacrymal. Elles provoquent un inconfort et un étouffement pour les personnes asthmatique et elles qui ont un problème respiratoire ou cardiaque », renseigne-t-il sur l’obs.

Revenant sur le cas du GIGN qui a été amputé du bras à cause d’une explosion de grenade à la main, le commissaire parle d’une mauvaise manipulation. « Il a allumé la grenade et l’a gardé trop longtemps entre ses mains. Cette grenade est spécialement conçue pour être tirée à partir d’un fusil ».

 

Fanta DIALLO BA-Senegal7