Accueil Actualités Explosion du coronavirus : Touba ne renonce pas à son Magal

Explosion du coronavirus : Touba ne renonce pas à son Magal

touba

Avant-hier à huis clos s’est tenu dans la cité religieuse de Touba, le comité départemental de développement (CDD) préparatoire au Grand Magal de Touba. Ainsi, malgré toutes les alertes réitérées par les autorités et la recrudescence des cas contact et des cas communautaires, le constat est effarant. Touba ne compte pas renoncer à son Magal au moment où le Sénégal ne sait plus comment contenir ce monstre redoutable qu’est la Covid-19.

Le Grand Magal de Touba qui rassemble des millions et des millions de fidèles venant des quatre coins du monde va se tenir à date échue.

Face à la presse à la fin de la réunion avant-hier, le coordonnateur dudit comité, Serigne Ousmane Mbacké Gaïndé Fatma a déclaré que le khalife général des mourides recommande à tous les pèlerins de respecter scrupuleusement les mesures prises par les autorités sanitaires.

Serigne Ousmane Mbacké Gaïndé Fatma a aussi rassuré les populations de Touba qu’ils appliqueront les mesures à la lettre durant la période du grand magal dans la capitale du mouridisme.

Mais ce gage de respect sera-t-il appliqué par les millions de fidèles qui seront présents à Touba ?

La question mérite d’être posée puisqu’il sera quasi-impossible de maitriser tout ce flux de talibés avec tout ce que ça comporte comme mode de contamination  par la proximité et les mouvements de foule.

De toute évidence, la communauté catholique tout comme Tivaouane et autres cités religieuses  s’adossent pour l’heure au respect scrupuleux des gestes barrières.

Reste à savoir si à l’instar  de Touba qui ne renonce pas à son Magal pour épargner les Sénégalais de la Covid-19, le Gamou de Tivaouane et autres manifestations religieuses va se tenir à date échue dans un contexte de pandémie où les Sénégalais ne savent plus à quel saint vouer leur sort .

Seulement le grand hic relevé dans cette adversité, c’est que l’Etat  censé empêcher de telles manifestations religieuses pour éviter l’escalade dans l’explosion du coronavirus fait profil bas.

Il n’ose  pas interdire les manifestations en cette période très critique de la pandémie du coronavirus. Et cette impuissance relève de la politique politicienne puisque ces foyers religieux sont de grands pourvoyeurs d’électorats.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici