Accueil Actualités Face à ses injonctions sur la course aux vaccins :...

Face à ses injonctions sur la course aux vaccins : Qui finance l’OMS ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pose des conditions dans le cadre des accords liant les pays riches aux industries pharmaceutiques pour endiguer la pandémie à coronavirus à l’échelle mondiale. Mais pour bien comprendre une telle donne de l’ordre contingent, il urge d’identifier les contributeurs aux finances de cette Institution Mondiale de la Santé.

Des lobbies, il en existe partout et l’Organisation Mondiale de la Santé serait financée par des organismes et des pays identifiables. S’il est vrai que l’initiative Covax  est co-dirigé par l’Alliance Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI) et l’OMS, il n’en demeure pas moins vrai que son objectif est d’accélérer la mise au point et la fabrication de vaccins contre la COVID-19 et d’en assurer un accès juste et équitable, à l’échelle mondiale. Mais si ce souhait de l’initiative Covax est tout aussi louable, il relève par ailleurs  de l’aubaine.

Pour s’en convaincre, il urge de savoir qui sont les véritables mécènes de cette Institution Mondiale de la Santé. Senegal7 a fouillé au point d’obtenir que plusieurs pays et organismes financeraient l’OMS. Il s’agit au premier rang des Etats-Unis, de la Fondation Bill et Melinda Gates, du Royaume Uni, de GAVI Alliance, de l’Allemagne, du Japon, de la BCAH (Bureau de coordination des affaires humanitaires), de Rotary International, de la Banque Mondiale et de la Commission européenne. Voici en substance, les pays et organismes qui financent l’OMS.

Or, tous ces pays ou parties  se sont lancés dans la course aux vaccins et entretiennent des accords bilatéraux avec les firmes pharmaceutiques s’ils n’en détiennent pas le monopole. De qui se moque-t-on donc quand l’OMS enjoint aux pays riches de cesser de conclure des accords bilatéraux avec les firmes pharmaceutiques et de soutenir l’initiative COVAX visant à rendre démocratique l’accès aux vaccins’’ ?

Nous osons espérer que l’OMS ne joue pas un double jeu étant entendu que celui qui contribue aux finances de cet organisme est censé détenir une parcelle de pouvoir  susceptible de lui permettre de s’ériger en lobby face à la course aux vaccins. Il semblerait même que l’enjeu financier de cette dernière décennie, c’est le vaccin contre la Covid-19.

Si les pays pauvres se bousculent au portillon des pays riches  tout en espérant que l’OMS viendra à leur secours, ce serait peine perdue car, les lobbies ne reconnaissent que là où leurs finances entrent. De toute évidence, l’initiative Covax est louable mais s’il faut l’appliquer, il faudra bien que les africains comptent bien des milliers et des milliers de morts pour satisfaire les industries pharmaceutiques  qui veulent écouler leurs vaccins produits en millions de doses. C’est là, toute l’équation qui se pose aux pays pauvres !

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici