L'Actualité en Temps Réel

Face au juge : Adji Sarr assimile Sweet Beauté en un lieu de débauche

C’est ça la règle dans le salon Sweet beauté : tous les hommes sont nus et nous, les masseuses, sommes en string et soutien-gorge, a indiqué Adji Sarr devant le  Doyen des juges.

Là,tout le monde sait que la masseuse ne travaille qu’à enfoncer le leader de Pastef,tandis que Ndèye Khady son ex-patronne, elle,lave à grande eau Sonko.

 Et pour brouiller les pistes et installer le chaos, Adji Sarr accuse  son ex-patronne d’adultère avec Ousmane Sonko, prenant comme témoins les autres masseuses de Sweet Beauté.De quoi brouiller les pistes et faire croire à la véracité de son viol.

Assane SEYE-Senegal7