Accueil Actualités Faux médicaments de Touba Bélel: Un mandat d’arrêt lancé contre Amadou Oury...

Faux médicaments de Touba Bélel: Un mandat d’arrêt lancé contre Amadou Oury Diallo, gracié en avril dernier

B9719360152Z.1 20190424145649 000+GVIDF6EMP.1 0

La cour d’appel de Thiès (70 km à l’Est de Dakar) a confirmé lundi 22 juillet la condamnation en appel de l’affaire des faux médicaments de Touba Bélel, à l’issue de laquelle Barra Sylla et son co-prévenu Amadou Oury Diallo avaient été condamnés, respectivement, à sept et cinq ans d’emprisonnement ferme. Un mandat d’arrêt a été lancé contre M. Diallo, gracié en avril dernier.

Les dommages initialement fixés à 200 millions de F Cfa sont réduits à 25 millions de F Cfa. La partie civile, constituée par des pharmaciens privés du Sénégal, salue la décision de la Cour. Leur président Docteur Assane Diop, avance: « C’est une victoire non pas pour le pharmacien, mais pour le citoyen sénégalais et pour la santé publique parce que ce dossier a fait coulé beaucoup d’encres ».

Mais souligne le Docteur, « la seule chose qu’il faut retenir aujourd’hui, c’est que ces faux médicaments sont à l’origine de 800 mille morts selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2015. C’est se demander si aujourd’hui, en 2019, le nombre de mort en Afrique, du fait de ces faux médicaments n’est pas à un (1) million de personnes qui meurt par jour ». Il annonce que le combat va se poursuivre.

AvecPressafrik