Accueil Actualités Fermeture de Nouvel Horizon : La presse sénégalaise traverse une mauvaise...

Fermeture de Nouvel Horizon : La presse sénégalaise traverse une mauvaise passe

La presse n’a pas apparemment  bonne presse au sein de ses comptes financiers. Certains médias ont dû mettre la clé sous le paillasson pour diverses raisons.

L’hebdomadaire généraliste Nouvel  Horizon a mis la clé sous le paillasson. Pour cause, l’agence est tenaillée par une crise financière sans précédent : absence de salaire et de couverture médicale, arrêt brusque de travail des contractuels et prestataires, difficultés de paiement des salaires et autres droits financiers  du personnel. Il faut dire qu’en moins de 10 ans, de nombreux journaux ont disparu des kiosques faute de moyens financiers consécutifs aux contingences politiques et économiques, entre autres. Mais également le numérique et l’audiovisuel ont imposé une concurrence féroce à la presse écrite au Sénégal où le taux d’analphabétisme frôle les 60% de la population. Et ces faillites des  entreprises de presse risquent de prendre de l’ampleur en raison surtout de la mauvaise répartition du marché publicitaire estimée à plus de 15 milliards de francs Cfa selon une étude de l’institut Omédia en 2015.