L'Actualité en Temps Réel

Fermeture des lieux de culte à Tivaouane : Les regrets de Serigne Moustapha Sy

4

Serigne Moustapha Sy guide des Moustarchidines n’y est pas allé par quatre chemins pour asséner ses vérités par rapport à la fermeture des mosquées édictée par certaines autorités religieuses. Voici ce qu’il en pense humblement.

C’est quand j’ai demandé le pourquoi de ce silence qu’on m’a informé que c’est le khalife qui a ordonné la fermeture de ces lieux de culte. Je leur ai dit, mais quel khalife.»

Et de s’offusquer : «J’ai eu mal au cœur parce qu’on a tout banalisé et on est en train de le faire avec la tarikha. On ne joue pas avec la tarikha.» Il s’interroge : «Est-ce que les marabouts ont le droit de se ranger derrière le pouvoir ?»

Selon Serigne Moustapha Sy, «ceux qui ont fait fermer les églises et les mosquées continuent de faire leurs Conseils des ministres, leurs réunions parlementaires, et leurs rencontres même s’ils trouvent des alibis tels que la distanciation physique, le port de masque, les salutations par coudes».

Le guide des Moustarchidines se demande alors «pourquoi on continue ces genres de rencontres et interdit les prières dans les mosquées».

Une théorie du complot qui accompagne le mystère autour des origines réelles de cette maladie, selon certains, mais Serigne Moustapha Sy, se voulant prudent, soutient tout simplement : «Dieu seul sait, mais ce qui est perplexe avec les évènements, c’est que souvent c’est déjà scénarisé dans les films comme Mission impossible diffusé sur Canal+.»

Et à ses yeux, «ce qui est incroyable, c’est qu’ils ont réussi à fermer les hauts lieux saints des capitales religieuses des trois religions révélées pour des raisons sanitaires. Alors qu’ils continuent leurs Conseils des ministres».

Toutefois, le guide religieux pense que «le coronavirus est un simple virus ou un soldat de Dieu envoyé pour régler des comptes»,relate dakarmatin.

Raison pour laquelle, dit-il, «les sages préfèrent par prévention s’allier avec le Prophète (Psl) avant même que quoi ce soit de grave n’arrive». Il dit : «Ce qui est valable sur le plan médical l’est aussi sur le plan mystique. Et les sages mystiques sont doués pour ça.»

Assane SEYE-Senegal7

Afficher les commentaires(4)