Accueil Actualités Flop du Dialogue national en vue : Wade et Sonko ont-ils flairé...

Flop du Dialogue national en vue : Wade et Sonko ont-ils flairé le coup fourré ?

Si des réajustements ne sont pas faits, l’on s’achemine vers un flop total du dialogue national. Le cri de cœur de Babacar Bâ, membre de la société civile, par ailleurs, Président du Forum du Justiciable, ce, après l’altercation entre l’opposition et le Président du comité de pilotage, en disent long sur les frustrations qui y règnent. Comme si Ousmane Sonko et Wade ont flairé le coup fourré.

Altercation entre l’opposition et le président, Sagna

Le chef de délégation de l’opposition, Moctar Sourang a déploré récemment le rajout de 40 nouveaux membres dans le comité de pilotage du dialogue politique. Ce qui a provoqué une altercation entre eux et le président, Famara Ibrahima Sagna qui a endossé la responsabilité.

«Comme nous l’avons dit tout à l’heure, nous déplorons le fait que c’est ce matin que nous avons appris qu’il y a eu 40 nouveaux membres dans le comité de pilotage. Il y a un nouveau décret qui a été pris, qui intègre 40 personnes dans le comité de pilotage», martèle Moctar Sourang.

Lui et ses camarades de l’opposition qui participent au dialogue national déplorent la démarche et non le choix de ces personnes.

« Ce que nous déplorons ce n’est pas le choix de ces personnes, c’est la démarche. Nous pensons qu’elle doit être participative. Si le président a appelé à un dialogue national, nous estimons que ce dialogue ne doit pas se dérouler entre nous et le président de la République. Le Dialogue, c’est entre les différents acteurs ici présents. Entre les syndicats, les partis politiques, la société civile, toutes les sensibilités de notre pays. Et ce qui est recherché, c’est des consensus qui doivent être prises dans les décisions», a déclaré Mr Sourang.

Le cri de cœur de la société civile…

Les membres de la société civile risquent de quitter ce dialogue national. Et pour cause, ce cadre qui devait être inclusif ne l’est pas du tout si l’on en croit Babacar Ba. Le Président du Forum du Justiciable déclare que «le dialogue national est accaparé par les politiques. Ce qui est contraire au dialogue inclusif dont avait appelé le Chef de l’Etat».

Toujours sur les ondes de la Rfm, a laissé entendre qu’«aucune considération n’est accordée aux membres de la société civile. Figurez-vous, lors de l’installation des membres du bureau, aucun membre de la société civile n’a été impliqué. Nous n’accepterons pas de jouer au faire valoir. Si demain la société civile se retire du dialogue national que personne ne soit surpris».

«Mise en scène rocambolesque…»

«Une mise en scène rocambolesque !» Voila les termes utilisés par Ousmane Sonko pour qualifier le dialogue national lancé le 28 mai 2019. Le leader des patriotes informe, à cet effet, que Pastef, sa formation politique n’y participera pas.

« Nous proposons au peuple de dialoguer avec lui parce que le véritable dialogue doit se faire avec le peuple qui souffre de l’incompétence, du manque de patriotisme, d’intégrité d’une élite politique. Ce que nous avons jusqu’à présent nous en tirons un certain nombre d’aveu d’échec des instigateurs de ce cirque national», avait déclaré Ousmane Sonko le 29 mai 2019.

«Manque de respect… »

C’est la conviction du Pds vis-à-vis du chef de l’Etat, Macky Sall qui a initié le dialogue national. Les libéraux soutiennent que «Macky Sall ne les a pas consultés et qu’ils ont appris la rencontre par voie de presse. Et Wade n’est pas content de Macky Sall du fait que le fil du dialogue entre les deux hommes a été rompu depuis la visite de Wade au Palais».

Wade n’aurait pas également aimé que Macky Sall soit allé rendre visite à Abdou Diouf, lors de son passage à Dakar à l’occasion des obsèques de feu Ousmane Tanor Dieng, plutôt que de venir le voir. Autre grief que Wade reproche à Macky est le fait d’avoir coopté Oumar Sarr et Cie du courant «Suqqali Sopi» comme membres du Comité de pilotage de ce dialogue.

En effet, si demain, ce dialogue national n’aboutira à rien, l’opinion donnera raison à Wade et à Ousmane Sonko qui ont tout bonnement boycotté ces assises pour manque de cohérence.
senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici