L'Actualité en Temps Réel

Focus sur l’école : Faut-il habiller les élèves et « déshabiller » les 6000 classes -abris provisoires !

S’il est vrai que tout est priorité dans ce pays, il n’en demeure pas moins vrai qu’il ya aussi des super priorités  qui devraient être diligentées avant les priorités elles-mêmes. L’école sénégalaise  dispose toujours de 6000 abris provisoires selon les estimations tirées de notre source. Si au demeurant le Gouvernement veut s’employer à mettre sur la table une bagatelle de 30 milliards de FCFA pour  doter les élèves   en uniformes  pour 3 ans, cette mesure relève-t-elle de l’efficience !

L’efficience est à la gestion d’un pays ce que l’oxygène est à la respiration. Par  analogie, le fait que le Gouvernement veuille doter les élèves de l’école sénégalaise  d’uniformes à hauteur de 30 milliards de FCFA en 3 ans est certes louable, mais pas opportun car des super priorités sont toujours laissées en rade.

Non seulement, il n’y a pas de processus de remédiation  des 6000 abris provisoires  disséminés dans tout le pays, mais aussi et surtout en saison hivernale, c’est le chaos total pour ces classes presque à ciel ouvert. Le mal persiste toujours en dépit des efforts du Gouvernement de trouver des solutions à cette déconvenue  nationale.

S’il est vrai que le port de l’uniforme gomme les différences de statut entre élèves, cette uniformisation d’ordre pédagogique ne saurait submerger le besoin irrépressible des élèves des abris provisoires d’apprendre dans des conditions de sécurité idoine.

Car, ce dont il question, c’est l’avenir de ces élèves désaffectés qui serait en jeu. Habiller les élèves de l’école sénégalaise et « déshabiller » des  classes-abris provisoires, c’est vraisemblablement privilégier les priorités  au détriment des super priorités de ces  temples du savoir terreau des « matières grises » de notre pays.

De toute évidence, doter les élèves d’uniformes  est une bonne chose mais éradiquer  le sempiternel problème des abris provisoires  procède d’une urgence nationale qui ne peut attendre longtemps !

Assane SEYE-Senegal7