Fondation Mamadou Dia : L’œuvre impérissable d’une personnalité multidimensionnelle

Une Fondation portant le nom de Mamadou Dia a vu le jour.Elle a été mise sur pied par des proches et anciens collaborateurs de l’ancien président du Conseil, du gouvernement sénégalais  de1957 à 1962. L’objectif est de perpétuer l’œuvre d’un grand homme.

En effet, c ’est en marge d’une assemblée générale constitutive tenue à Dakar qu’est née la Fondation Mamadou Dia pour l’économie humaine. Selon son vice-président, Moustapha Niasse, elle constitue un acte de nature humaine pour perpétuer le legs d’une personnalité multidimensionnelle.

« Au-delà de l’homme d’Etat qu’il fut, il faut toujours voir le Soufi derrière. Mamadou Dia est un homme qui a toujours allié rigueur et morale dans tout ce qu’il entretenait », a-t-il laissé entendre.(…).
Pour sa part, le Président de la Fondation, Rolland Collin, se prévaut de ses liens avec Léopold Sédar Senghor, premier Président du Sénégal qui fut son professeur à l’Ecole nationale de la France d’outre-mer.
L’universitaire et socio-anthropologue français, par ailleurs auteur d’une biographie sur Mamadou Dia, parle d’une « double proximité » avec ce dernier et Léopold Sédar Senghor, dont les antagonismes politiques et la rivalité à la tête de l’Etat ont conduit à la crise politique de 1962 au Sénégal.
Senghor ne pouvait rien concevoir en dehors de la France et Mamadou Dia adoptait le contraire.(…).

Instituteur de formation, Mamadou Dia a été secrétaire général du Bloc démocratique sénégalais (BDS), ancêtre de l’actuel parti socialiste, pendant 13 ans.
Malgré ses divergences avec Senghor, Mamadou Dia n’avait gardé aucune rancune à son égard. Il a prié pour le rétablissement de Senghor lors que ce dernier était tombé malade, renseigne Enquête.
Assane SEYE-Senegal7