Formation des enseignants : Lancement de la 2e phase de  IFADEM par le MEN et la coopération Belge

Lancée en 2006, l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) incarne l’engagement de la Francophonie à contribuer à l’amélioration de la qualité des enseignements et des apprentissages par le renforcement des compétences professionnelles des enseignant(e)s de l’éducation de base et des personnels de supervision, prioritairement en milieu rural.

Cet appui financé par la Coopération Belge au Développement s’est concrétisé par la formation de 1 500 enseignant(e)s des académies de Fatick,  Kaolack, Kaffrine et Thiès, entre 2017 et 2021.

 Suite au succès de cette première phase de déploiement, les parties prenantes (Ministère de l’Éducation nationale du Sénégal, APEFE, OIF, AUF) ont souhaité s’engager dans la mise en œuvre d’une seconde phase de déploiement, qui permettra de former 1.000 enseignants et 5.000 Directeurs dans les 4 académies déjà ciblées (Fatick, Kaolack, Kaffrine, Thiès) auxquelles seront ajoutées 3 académies (Matam, Louga et Saint-Louis).

Une convention de partenariat relative à cette phase 2022-2026 a été signée ce jeudi 19 mai 2022 par Monsieur Mamadou Talla, Ministre de l’Education nationale, Monsieur Pierre-Yves Jeholet, Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles (notamment en charge de la Francophonie et des relations internationales et Président de l’APEFE) et les représentants de l’OIF et de l’AUF.

« Je remercie avant tout le Ministre de l’Éducation Nationale pour l’accueil mais surtout pour les projets qu’on a ensemble. Cette signature de convention de partenariat  vise à améliorer la formation des enseignants. La formation des enseignants constitue une priorité pour notre jeunesse d’abord dans la vie privée et la vie professionnelle après. Alors, il faut un enseignement de qualité et des enseignants bien formés… », a-t-il il fait savoir.

Prenant la parole à son tour, le MEN a magnifié la réussite des précédentes phases du projet. Selon le Ministre de l’Éducation Nationale, Mamadou Talla, « cette coopération nous a donné satisfaction. Ce qu’on est en train de faire également dans la qualification de ces maîtres adjoints et demain avec l’ensemble des directeurs, nous donne également satisfaction….

Nous saluons tout ce qui a été fait entre la Wallonie Bruxelles, la Belgique et le Sénégal. Des relations historiques extrêmement  importantes. Nous sommes très satisfaits de ce qui a été fait dans le domaine de la qualification professionnelle, de notre administration… », a-t- il indiqué.

Ce programme concerne les trois ministères de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle et de l’Enseignement Supérieur.    

Assane SEYE-Senegal7