Accueil Actualités Frustrations à l’Apr et à Benno Bok Yaakaar: You, la Voix des...

Frustrations à l’Apr et à Benno Bok Yaakaar: You, la Voix des sans-voix

Son indignation chantée à la place publique dimanche dernier, hante toujours le sommeil des responsables de l’Apr et de la grande coalition présidentielle, Benno Bokk Yakaar. 

Même si sa sortie est jugée inopportune et fracassante par certains, Youssou Ndour, allié de taille de Macky Sall, candidat à sa propre succession a dit haut et fort ce que des responsables et autres militants de l’Apr et alliés, murmuraient tout bas. 

Car, sont nombreux dans la mouvance présidentielle ceux qui ne semblent pas bénéficier des retombées de l’arrivée de l’Apr  au pouvoir, au profit des militants de la 25e heure. Youssou Ndour en bon stratège, a mis les pieds dans le plat, à quelques encablures seulement de la réélection de son allié, Macky Sall. Sa sortie n’est pas fortuite. Elle est bien mûrie et réfléchie, en ce sens qu’elle captera à coup sûr les attentions, jusqu’au sommet de l’Etat.

Et ce fut le cas. Car après cette sortie, des proches du chef de l’Etat sont sortie de leur mutisme pour demander au leader du mouvement citoyen «Fékké Maci Bollé», d’aller rencontrer le chef de l’Etat et de lui faire part de ses suggestions.

You, la Voix des sans-voix

Sur la forme, le fait qu’une émission devant passer le dimanche soit aussi médiatisée, en dit long sur la finesse de la stratégie de communication mise en place pour que ses propos fassent la Une de la presse. Eh bien, cela a été le cas. Objectif atteint à ce niveau, le message a été bien dans tous les supports de communication du Sénégal et d’ailleurs.

Sur le fond, il est à noter que c’est la première fois que Youssou Ndour, inconditionnel de Macky Sall sort ainsi de sa réserve pour dire «basta», ça suffit. Parce que marre de ce qu’il considère comme une offense, car dit-il «le Sénégal n’appartient pas à une seule personne, mais à tous les Sénégalais et qu’aucune parcelle du territoire national ne peut être considérée comme une chasse gardée de qui que ce soit.

L’Apr elle-même connaît des frustrations et des remous en interne que l’exercice du pouvoir arrive pour le moment à maquiller, en dépit de la profonde crise à l’interne. A maintes reprises, le chef de l’Etat a mis les pendules à l’heure, sommant aux responsables de taire leurs querelles viles.

En tout état de cause, ils sont nombreux dans l’Apr et dans la mouvance présidentielle à ne pas apprécier du tout la place qui a été réservée à des transhumants qui les avaient combattus. Ils rejoignent en cela les premiers alliés de Macky Sall, les partis de la coalition Macky 2012.

Ce qui a fait que nombre d’entre eux n’apprécient guère ce qu’ils appellent un manque de considération, mais n’osent pas le dire ouvertement.