Accueil Actualités Gestion de leur retraite : Quand les Colonels à la retraite souffrent...

Gestion de leur retraite : Quand les Colonels à la retraite souffrent en silence !

La loi 2008 est légale, mais légitime. Pour cause, cette loi a été instituée en 2008 lorsque le Président  Wade a voulu que les généraux Pathé Seck et Mouhamadou Keita, tous anciens chefs d’Etat-major se retirent des Assises nationales organisées par l’Opposition d’alors. Ce qui fait que cette loi a été diligentée sans une vision globale et prospective même si en contrepartie, il a été attribué aux officiers généraux une indemnité de sujétion de 500.000 FCFA, en omission des autres catégories d’officiers.

La gestion de la carrière des Colonels à la retraite pose toujours problème au régime en place. Le militaire peut être assujetti par un acte administratif (exemple dans un emploi à la retraite ou prime).L’autre décret parle de la création d’une Ecole d’Officiers de la Gendarmerie nationale. Ce corps à certes besoin d’effectifs officiers que l’Armée ne peut pas lui fournir sans dégarnir les siens. Mais dans tous les pays du monde francophone, les officiers font obligatoirement une formation  tronc commun, et chacun se spécialise après le premier grade d’officier (Sous-lieutenant), entre les armées Terre/Air/Mer/Gendarmerie/Sapeurs pompiers. Ce qui fait que ces deux textes légaux sont illégitimes. De fait, les Colonels à la retraite deviennent des laissés pour compte alors que leurs collègues des Universités, dans les mêmes conditions par écrit et médiatiques, se sont vus octroyer un supplément de 300.000 FCFA. En tous les cas, la précarité dont font montre les Colonels à la retraite sans aucune mesure compensatoire généralisée est toujours actuelle. Et  ces Officiers de rang espèrent que le Président Macky prendrait toutes les mesures idoines pour les sortir de l’ornière.

Assane SEYE-Senegal7