Accueil Actualités Gestion gabegique à la SN-HLM : Le Dg persiste dans...

Gestion gabegique à la SN-HLM : Le Dg persiste dans la bamboula

Publicité 3

On ne le dira jamais assez mais le mal de gestion  persiste toujours à la Sn-HLM. Les travailleurs  de cette boîte ne seraient pas aux anges du fait  du pilotage à vue de leur DG qui ne s’en prend qu’à sa tête. Il n’écoute personne, ne se concerte avec personne et érige la bamboula en règle pendant que ses employés   sont dépouillés de tous leurs droits fondamentaux de travailleurs.

Publicité
Publicité

Entre 2017 et 2019, La Sn-Hlm tablerait sur 2.700 logements et 4.500 parcelles viabilisées,  selon les dires du Directeur Général de cette boîte, Mamadou Kassé. Cependant, les travailleurs de cette structure n’ont de cesse de décrier la gestion gabegique à laquelle se livre  leur boss. Et rien ne semble pouvoir l’arrêter dans sa spirale .En effet selon les goorgorlous de sa boîte, la pratique de découverts de centaines de millions dans les banques  est monnaie courante ainsi que l’achat de véhicules de fonctions. Selon toujours les travailleurs de la Sn-Hlm, Mamadou Kassé s’est au final transformé en “touriste” tellement il voyage à tout bout de champ avec l’argent du contribuable sans jamais se soucier des dépenses extravagantes qui minent la trésorerie de sa boîte. “Le personnel ne jouit d’aucune couverture sanitaire encore moins de versements  à l’Ipres en prévision de la retraite.” S’il est prévu 2.700 logements et 4.500 parcelles viabilisées à Dakar dans une période de trois ans, il reste que les indicateurs de la boîte sont toujours au rouge et tous les projets en perspectives sont presque voués à l’échec. Ce qui fait que la nouvelle tutelle devrait se pencher sur la gestion de cette boîte qui va de mal en pis. Car, si Mamadou Kassé estime que la Sn-Hlm n’est plus un promoteur immobilier mais un développeur de territoires, dans les faits, il n’en est absolument pas ainsi.

Assane SEYE-Senegal7

 

 

 

Abonnez-vous pour regarder plus de vidéos


Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × quatre =