Accueil Actualités Grand Dakar: Une affaire de foncier divise le maire et l’Association des...

Grand Dakar: Une affaire de foncier divise le maire et l’Association des imams et oulémas

Le torchon brûle entre l’association des imams et oulémas du Sénégal et le maire de Grand-Dakar, Jean-Baptiste Diouf.
A l’origine, une affaire présumée de litige foncier.

En effet, l’association des imam et oulémas du Sénégal accuse le maire de Grand-Dakar de vouloir céder un site situé derrière la grande mosquée Massalikul Jinaan, à un militant de l’APR.

« La commune d’arrondissement de Grand-Dakar dirigée par Jean Baptiste Diouf s’est immiscée dans notre terrain pour récompenser ses militants. Certains disent qu’il l’a vendu, d’autres disent qu’il l’a coupé et il s’oppose à ce qu’on construise une mosquée. On ne va pas se laisser faire car ce titre foncier nous appartient », a soutenu secrétaire général des imams et oulémas du Sénégal sur IRadio.

Contacté par la Rfm, Jean Baptiste Diouf parle d’accusations fallacieuses. « La mairie n’est ni de près, ni de loin liée à cette affaire », a soutenu le maire de Grand-Dakar qui ajoute que « les services techniques sont passés pour des vérifications sur ce site, sans entrer dans les détails.

Le site en question devant abriter un complexe islamique, a été octroyé à l’association par le Président Senghor en 1980. La pose de la première pierre a été effectuée, il y’a une trentaine d’année mais depuis lors l’endroit est devenu « un dépotoir d’ordures.

A.K.C – Senegal7 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici