Gré à gré: Abdoulaye THIAM encaisse 41 milliards et…

Seneweb a appris qu’Abdoulaye Thiam de Computer land, sa société la plus connue, a bénéficié d’un marché de gré à gré de 41 milliards de Fcfa pour, soi-disant, réaliser des Espaces numériques ouverts (Eno). Mais depuis que le marché lui a été accordé, la livraison tarde à se faire. Ce qui n’est pas surprenant si on sait que ce sulfureux homme d’affaires, jadis proche d’Abdoulaye Wade qui lui avait accordé un marché polémique à l’Agence de l’informatique de l’État (Adie) n’en n’est pas à son premier coup.
 
Comme le révélait Libération, en décembre 2018, le projet de construction et de l’exploitation d’une usine d’assemblage de matériel informatique avait été lancé en grandes pompes à Technopole. Un marché que devait exécuter la Société africaine des technologies de l’informatique (Sati) contrôlée aussi par Abdoulaye Thiam qu’on dit proche de la Première dame. D’ailleurs, Sati assurait à l’époque, que ses premiers smartphones, seraient sur le marché « dans 9 mois ».
 
Mieux, le projet, dont le coût est estimé à 10 milliards de Fcfa, allait créer « 10.000 emplois directs et indirects », chantait Sati. Mais, à ce jour, seule la première pierre, posée à l’époque, est encore sur le site.
Fanta DIALLO BA-senegal7