L'Actualité en Temps Réel

Guinée : Le FNDC annonce le « kidnapping » de l’activiste Foniké Menguè

En Guinée, la coordination nationale du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), a annoncé dans un communiqué le « kidnapping » de leurs camarades activistes Foniké Menguè et Mamadou Billo Bah dans la nuit de mardi 9 à mercredi 10 juillet, par « un groupe de militaires lourdement armés ». Selon le regroupement de la société civile, Fonikè Menguè et son collaborateur auraient été conduits au haut commandement de la gendarmerie nationale.

Le « kidnapping », selon l’expression du FNDC, a eu lieu à 22 heures dans la nuit de mardi 9 juillet. Foniké Menguè, le coordinateur national du mouvement, se trouvait chez lui, en compagnie de Mamadou Billo Bah, responsable des antennes et de la mobilisation, lorsqu’ils ont été tous les deux surpris par des militaires encagoulés et certains en civils. Ils ont ensuite été conduits vers une destination d’abord indiquée inconnue, et, ensuite, au haut commandement de la gendarmerie nationale, selon une source citée par l’Agence France-Presse (AFP).

Le FNDC a aussitôt « fermement » condamné ces actes qu’il dit s’être déroulés « en violation de toutes les procédures d’interpellation ». Le mouvement avance aussi tenir le Comité national pour le développement (CNRD) au pouvoir à Conakry, « responsable de tout ce qui pourrait arriver à Foniké Menguè, de son vrai nom Oumar Sylla, et à Billo Bah ».

Mercredi 10 juillet, des organisations de la société civile guinéenne regroupées au sein de la Coalition nationale pour le retour à l’ordre constitutionnel ont à leur tour fait part de leur « indignation », évoquant une troisième personne interpellée du nom de Mohamed Cissé. Elles dénoncent « des arrestations injustifiées et une violation flagrante des droits des citoyens » et exigent « la libération immédiate et inconditionnelle des personnes aux arrêts ».

En 2022, Foniké Mengè avait déjà été arrêté par les autorités.

 

 

 

Senegal7 avec Rfi

Comments are closed.