L'Actualité en Temps Réel

Hausse des prix -TAS : »le Gouvernement n’a aucune politique sociale »

0
Les consommateurs sénégalais peinent à joindre les deux bouts .Ce, avec les prix des denrées qui ne cessent de flamber. Interrogé sur la question, à l’émission Jury Du Dimanche sur Iradio, Thierno Alassane Sall, président du parti la République des valeurs a rappelé que par rapport aux pays de la sous-région, le Sénégal a le coût de la vie le plus élevé. « On me dira qu’il y’a une inflation mondiale, la crise en Ukraine, mais nous avons un Etat qui vit au-dessus de ses moyens. Par ailleurs, nous ne sommes pas un pays producteur. Le Pse et l’autosuffisance en riz n’ont pas abouti à grand-chose », a-t-il indiqué.
Le leader de la République des Valeurs a renseigné que quand nous importons tout, nous nous exposons naturellement. « C’est pourquoi, dit-il, toute crise dans le monde vient nous frapper durablement. Le loyer par exemple, comment comprenez-vous qu’au Sénégal on puisse donner à des individus 20 hectares, 30 hectares à 4000 francs le m2 et qu’ils revendent ça à 300.000 francs le m2. Et vous vous étonnez que le coût du loyer soit important. C’est parce que le gouvernement n’a aucune politique sociale. On parle des 100.000 logements sociaux pendant ce temps on a vu l’aéroport de Dakar où on a affecté des hectares à des gens dans des conditions très nébuleuses. Ces gens vont revendre sur le marché à des prix extrêmement exagérés. Il n’y a aucune volonté de réguler ce marché alors que le foncier appartient au peuple sénégalais souverain », s’est insurgé Thierno Alassane Sall . Selon lui, tout ça participe à des politiques qui ne sont pas très performantes et cohérentes et qui impactent le sénégalais de base de manière frontale (…).

TAS  a révélé donc que l’Etat n’a pas de réserve pour faire du social. « En 2021, on a consacré 870 milliards au service de la dette pour le 1er semestre. On a un déficit budgétaire malgré les budgets annoncés en 2021 de 4000 et quelques milliards. On a un déficit de 961 milliards. C’est ce qui veut dire qu’on n’a pas su mobiliser 961 milliards. Parce qu’on n’a pas suffisamment d’entreprises qui paient des impôts. Donc, la seule façon pour le gouvernement de se faire des recettes budgétaires c’est de maintenir, par exemple sur le pétrole, des marges importantes qui vont abonder le budget », propose a-t-il suggéré.

Diaraf DIOUF Senegal7

laissez un commentaire