Accueil Actualités Hydrocarbures: Les chiffres clés du secteur gazier en 2020

Hydrocarbures: Les chiffres clés du secteur gazier en 2020

Dans le rapport « Gas Year 2020 Review » publié le 11 décembre dernier, le cabinet norvégien d’analyses de données pétrogazières Rystad a compilé les données les plus importantes du secteur au cours de l’année écoulée et présenté ses perspectives jusqu’en 2040.

L’année dernière, la production de gaz naturel a reculé de 3,6 % pour atteindre 3918 milliards de mètres cubes, en raison de la faiblesse des investissements dans l’amont qui elle-même est le résultat de la baisse des cours du pétrole. Les Etats-Unis et le Canada ont été les plus touchés et le document montre que l’Amérique du Nord a enregistré une chute de 47 milliards de mètres cubes de sa production, par rapport à 2019.

Néanmoins, le gaz est resté compétitif, protégé par des prix déjà relativement bas et une demande qui contrairement à celle du pétrole, n’a enregistré que -2,5 % pour atteindre 3 840 milliards de mètres cubes. Cela a empêché une dégringolade plus importante sur les marchés.

L’Europe, qui est l’un des plus gros importateurs et consommateurs de gaz au monde, a signalé une demande en baisse de près de 7 %, comparativement à 2019. Cela correspond à environ 40 milliards de mètres cubes. Elle est suivie par l’Afrique, dont la demande a reculé de 26 milliards de mètres cubes.

Alors que l’économie asiatique a repris plus tôt que les autres, la demande y est restée relativement élevée sur l’ensemble de l’année, soit +4 %, sous l’impulsion de la Chine. D’autres pays de la région ont en outre profité de la faiblesse des prix du gaz pour faire des stocks et remplacer le charbon.

Malgré la crise, le segment de la liquéfaction du gaz naturel a enregistré des chiffres positifs. Les transactions mondiales de GNL ont augmenté de 3 % pour atteindre 363 millions de tonnes. La capacité mondiale de liquéfaction quant à elle a grimpé de 5 % pour afficher 464 millions de tonnes par an, notamment grâce au démarrage de plusieurs projets aux USA : Cameron, Corpus Christi, île d’Elbe et Freeport. La capacité de production américaine de GNL affiche désormais 71 millions de tonnes par an, soit +42 % de croissance en 2020. Celle de la Russie est de 29 millions de tonnes par an.

La production mondiale de gaz naturel devrait augmenter de 24 % pour atteindre 4 857 milliards de m3 en 2040. Une croissance qui devrait être portée par les Etats-Unis, la Russie et le Moyen-Orient. La capacité mondiale de liquéfaction devrait presque doubler d’ici 2040, pour atteindre un total de 886 millions de tonnes par an, soit une augmentation de 91 % par rapport à 2020.

Agence ecofin

1 COMMENTAIRE

  1. […] Dans le rapport « Gas Year 2020 Review » publié le 11 décembre dernier, le cabinet norvégien d’analyses de données pétrogazières Rystad a compilé les données les plus importantes du secteur au cours de l’année écoulée et présenté ses perspectives jusqu’en 2040. L’année dernière, la production de gaz naturel a reculé de 3,6 % pour atteindre 3918 […] Senegal7 […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici