Accueil Actualités Ibrahima Bakhoum : « Les meetings ne sont pas un...

Ibrahima Bakhoum : « Les meetings ne sont pas un cadre pour créer de l’emploi… »

Ce n’est pas la meilleure réponse aux préoccupations des sénégalais».Pour le journaliste et formateur Ibrahima Bakhoum, ce qu’il y a lieu de comprendre à travers ces rassemblements de la mouvance présidentielle, c’est que les personnes qui y participent ne sont pas en réalité de vrais militants mais plutôt « des gens payés à raison de 5000 frs pour habiller les rencontres ».

Donc, selon ce vétéran de la presse, ces meetings ne servent à rien d’autre qu’à « changer l’impression que les Sénégalais ont déjà du régime, traduite par les émeutes ayant éclaté dans l’affaire Sonko-Adji Sarr ».

En d’autres termes, Ibrahima Bakhoum pense que l’objectif principal de ces rassemblements politiques de la mouvance présidentielle est d’essayer de convaincre les Sénégalais que, malgré les événements tragiques survenus le mois dernier, le président Macky Sall est toujours dans le cœur des Sénégalais.

D’après notre interlocuteur, même si cela est une stratégie qu’on leur concède, il n’en demeure pas moins que, à ses yeux, « même Macky sait que ces meetings ne traduisent pas son poids électoral, mais juste un pas pour tourner la page des émeutes.

Sans quoi, il lui sera difficile de prospérer en politique prochainement en ce sens que la perception d’un échec du pouvoir va définir le choix du peuple dans les prochaines échéances électorales ».

C’est d’ailleurs, selon Ibrahima Bakhoum, ce qui donne un caractère purement politicien à ces manifestations politiques.

Par contre, estime-t-il, par rapport aux préoccupations des Sénégalais, « les meetings ne sont pas la meilleure réponse de Macky Sall qui dit avoir compris le message lancé lors des émeutes.

Par conséquent, il devrait poser des actes forts comme un remaniement du gouvernement avec de nouvelles têtes pour dire aux populations que « puisque vous n’avez pas été satisfaits des résultats de mes politiques, je nomme d’autres personnes pour régler vos problèmes puisque les meetings ne sont pas un cadre pour créer de l’emploi… »,relate le Témoin.

Bakhoum est aussi d’avis qu’à travers ces meetings, les responsables à la base veulent démontrer, en vue des élections locales, que le camp du pouvoir est toujours présent même si, relativise-t-il, « cela ne saurait suffire pour remporter des élections ».

Assane SEYE-Senegal7