Incendie à l’hôpital de Linguère: Le SAMES réclame une enquête impartiale

Le parquet de Louga a ouvert une information judiciaire contre 3 personnes travaillant dans l’hôpital. Il s’agit de Khady Seck, l’aide infirmière qui était chargée de la surveillance de la salle où l’incendie était survenue, de Fatou Sy chef du service pédiatrie ainsi que le docteur Abdou Sarr, l’ex directeur de l’hôpital. Aussi, cette information judiciaire vise également X. En assemblée générale extraordinaire, le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES) dénonce une cabale contre des agents de santé et demande la tenue d’une enquête impartiale avec de véritables experts indépendants.

« Nous devons tirer les leçons pour que plus personne ne coure de risques en fréquentant nos structures. Nous apportons notre soutien indéfectible aux agents de santé de l’hôpital Maquette Lô de Linguère. Comme on aurait aimé disposer de ces couveuses flambant-neuf, de ces agents fraichement affectés pour sauver ces enfants ! Mais non, c’est aux lendemains de l’accident que, comme par miracle tout ce qui a été demandé à corps et cris par l’administration de l’hôpital est devenu disponible », déplore le Bureau exécutif national (BEN) du SAMES.

Pour le BEN du SAMES, « aussi bien les humeurs du ministre de la santé que le communiqué du parquet sonne comme un réquisitoire à charge contre les agents de santé avec des biais dans l’enquête que le petit juriste de première année ne se serait permis ». Sinon comment comprendre que la SENELEC avec ses délestages, ses surcharges de tension intempestives soit considérée comme expert dans ce dossier ? s’interroge le SAMES.

Les syndicalistes demandent donc la tenue d’une enquête impartiale avec de véritables experts indépendants mais non des pseudo-experts mouillés jusqu’au cou. « Le SAMES ne regardera pas passivement les agents de santé être conduits inéluctablement vers l’échafaud, nous allons nous battre car seule la lutte libère ! », indique un communiqué.

A.K.C – Senegal7