Inéligible, Khalifa Ababacar Sall dénonce une « modification unilatérale du Code électoral »

L’ancien maire déchu de Dakar conteste son inéligibilité. Khalifa Ababacar Sall a été condamné dans l’affaire de la Caisse d’avance où il est accusé d’avoir détourné 300 millions de FCFA alors qu’il gérait un budget de 70 milliards de FCFA.

« Si on parle de Droit, je ne suis pas inéligible. L’inéligibilité est une peine. Ici, c’est une modification unilatérale du Code électoral qui m’empêche d’être inscrit sur les listes. En tout état de cause, je suis un militant. Je ne me suis jamais battu pour des intérêts personnels. Mon combat, c’est le triomphe de l’idéal pour lequel, je me bats », a-t-il indiqué à emedia.

Dans la foulée, il juge absurde la peine qui lui a été infligée dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, en 2018, où il est accusé de détournement de près de 300 millions de F CFA.. Un dossier politico-judiciaire qui consistait à abattre un adversaire quasi invincible. Le régime de Macky Sall peinant depuis 2012 à gagner la capitale, Dakar.

« Je ne peux pas gérer près de 70 milliards de F CFA par an et on m’accuse d’avoir détourné 300 millions de FCFA. Chaque centime de cet argent, je peux le justifier, parce que, j’ai tous les reçus. Mais, devant le juge, j’ai refusé de donner des noms. Je ne le ferai jamais. C’est des populations. Je l’ai utilisé en bon escient », a Khalifa Sall déclaré, jurant qu’il n’aura jamais la tête baissée devant ses accusateurs.

A.K.C – Senegal7