Accueil Actualités Inscription sur les listes électorales, révocation : La Raddho vole au secours...

Inscription sur les listes électorales, révocation : La Raddho vole au secours de Karim et Khalifa

La Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (Raddho) est très préoccupée par le climat tendu qui caractérise les rapports entre le pouvoir et l’opposition. En défenseurs des droits de l’Homme, les membres de la  Raddho se sont érigés en bouclier pour prendre  la défense de Karim Wade et Khalifa Sall.

La Rencontre africaine des droits de l’Homme (Raddho) en conférence de presse, hier à son siège, a fustigé le refus d’inscrire Karim Wade sur les listes électorales. « En refusant de trancher le contentieux d l’inscription sur les listes électorales qui oppose le candidat déclaré du Pds Karim Wade à l’administration, la Cour suprême a rendu une décision qui ne règle pas le problème du requérant et donc risque de jeter le doute sur l’impartialité de l’institution judiciaire », souligne Aboubacar Niass. Egalement sur la révocation de Khalifa  Sall, la Raddho dit avoir suivi « avec beaucoup d’attention et un grand intérêt le déroulement du procès de Khalifa Sall, maire de Dakar ».Elle regrette dans ce sens les violations des droits de l’accusé qui a ponctué la procédure. Aussi, la Raddho regrette que l’arrêt de la Cedeao qui est une juridiction internationale ne soit respecté. Pour les interdictions de rassemblements et de marches répétés, Aboubacar  Niass et ses camarades sont d’avis que l’arrêté Ousmane Ngom est anti-constitutionnel et constitue une grave violation de la liberté de manifestation et d’expression, rapporte WalfQuotidien.

Assane SEYE-Senegal7