Raabi  header

Insolite-Pour un bol de  »lakh » : une veille de 60 ans perd ses deux dents

La dame Mbène Ndao, âgée de 61 ans, a perdu ses deux dents parce qu’elle se battait pour un plat de la bouillie de mil et du lait caillé «Lakh». Selon actusen Mbène est allée se plaindre chez la dame Aïssatou Dème qui, dans le cadre d’une cérémonie familiale, a préparé de la bouillie de mil.  Ainsi, elle en a partagé avec ses voisins à Yarakh, exceptée Mbène Ndao. Elles se sont bagarrées.

«Elle s’en est prise à moi. Elle a traité ma mère de prostituée et d’anthropophage. Les gens sont venus la faire sortir de la maison mais elle est restée derrière la maison, m’attendant hardiment. Elle continuait à m’injurier», narre Aïssatou Dème.

Selon cette dernière, c’est au moment où elle allait verser de l’eau usée à la mer que la sexagénaire s’est ruée sur elle. Mais, avant qu’elle ne l’atteigne, explique-t-elle, elle lui a versé l’eau. «Elle a esquivé et je lui ai jeté la marmite», reconnaît-elle. Toutefois, Aïssatou conteste lui avoir écorché ses deux gencives incisives. Si tel était le cas, se défend-t-elle, Mbène n’allait pas la mordre au sein.

Malgré les remarques du tribunal selon lesquelles le  »Lakh » ne valait pas une telle bagarre, Mbène Ndao est campée sur sa position. «Chaque fois qu’il y a une cérémonie chez moi, je donne du Lakh à sa belle-mère. Donc elle doit faire de même pour moi», déclare-t-elle. Selon elle, c’est Aïssatou qui l’a trouvée chez elle avant de la traiter de tous les noms.

Mbène Ndao et Aïssatou Dème ont été déclarées coupables des faits de coups et blessures réciproques. Pour la répression, le tribunal a condamné la première à deux mois avec sursis. La seconde a écopé de 3 mois assortis du sursis. En sus de ces sanctions pénales, Mbène Ndao est condamnée à allouer 200.000 F Cfa à Aïssatou Dème. Celle-ci doit payer à sa protagoniste 1.000.000 FCFA.

Fanta DIALLO BA-senegal7