Accueil Actualités Insulte de Cissé Lo à la Casamance: Silence coupable des « CADRES...

Insulte de Cissé Lo à la Casamance: Silence coupable des « CADRES » et des hommes politiques casamançais de la mouvance présidentielle

Je pense que M.CISSE LO, tu es atteint d’une maladie incurable, qui a infecté ta petite cervelle de malade mental. Tu as traité les casamançais de rebelles.

Oui  nous sommes rebelles, nous en sommes fiers car nous gardons qu’en même notre dignité d’homme intègre imbibé de valeur.

Oui, nous sommes rebelles par ce que nous refusons de voler l’argent du contribuable citoyen lambda.

Oui, nous sommes rebelles parce que nous refusons qu’on nous piétine.

Oui, nous sommes rebelles par ce que nous  sommes bien nés.

Voilà en filigrane ces quelques valeurs qui façonnent l’homo-sapien  casamançais quelles que soient ses origines ethnico-religieuses. Il faut que tu comprennes M. Cissé Lo que la femme occupe une place prépondérante dans les différentes sociétés qui composent le peuple naturel de la Casamance. « Xaamu gnu saaga »  .Si nous étions dans un Etat de droit, tu serais à l’heure actuelle derrière les barreaux. Malheureusement nous sommes dirigés par des maniaques, des voleurs et des manipulateurs professionnels qui cautionnent à volonté les dérapages incongrus d’un homme politique que tu prétends être.

Ce régime finissant et « bouffeur d’espoir » continue à travers ta petite personne d’ivrogne et de vaurien à entretenir du flou dans la tête des citoyens. Cela ne passera pas, le peuple sénégalais est assez mature pour ne pas être brouillé par des petites gens de ta trempe.  Ce que nous demandons aux dirigeants actuels un bilan exhaustif durant les sept années de gestion nébuleuse des affaires publiques. C’est de ça, il s’agit véritablement.

Nous vous invitons à présenter aux sénégalais votre élogieux bilan que vous chantiez tant. C’est tout simple que ça. Tu n’as pas besoin de vociférer pour détourner les sénégalais de l’essentiel. Il faut arrêter ton comportement de délinquant et de crapule. « Momo kene ko saga mu sagaleu ba si yaaxeu ». Tu n’es pas un  modèle ; tu n’es qu’un imbécile issu d’une femme de mœurs légères. « yaayu  Sonko » que tu as l’habitude d’injurier « du sa morom yaay » comme « yaayu kenene ». « Yow yay kane ? »
Ces gens qui avaient  répondu à l’appel  à la place mythique  Bambaya  ont été séduits par le discours courageux, constant, convaincant et tonitruant de M. Sonko. C’est  son discours tinté d’espoir, captivant et chatouillant qui fâche. Nous avons besoin d’un vrai  changement. Aujourd’hui, nous rêvons d’un Sénégal libre, indépendant et souverain, où la  liberté d’expression ne ferait plus l’objet de restriction. Nous rêvons d’un Sénégal dirigé par des hommes aux mains propres, exempts de tout reproche.

De quoi le camp adverse a-t-il peur ? Sonko s’est investi d’une mission, il continuera  avec véhémence à dénoncer ces dérives déshonorantes et grandissantes de concussion et de prévarication, perpétrées par des voleurs de ton camp qui ont mis notre cher Sénégal dans une situation économique inconfortable. Nous le soutenons mordicus dans son combat citoyen qui consiste à éveiller le peuple martyrisé économiquement par ces dirigeants fantoches de l’alternance 2.

Ousmane Sonko, voix des sans voix, est loin d’être le valet de personne, il est là pour les sénégalais rien que pour les sénégalais. Il défend avec hargne les intérêts des milliers de ses concitoyens aphones calfeutrés dans un silence ahurissant. Ils voient en lui, leur avocat et leur porte-voix. Nous nous étonnons franchement du silence assourdissant des « cadres » et des hommes politiques de la Casamance. Par respect, à vos frères de la Casamance, vous devriez, tant soit peu, agir pour exprimer votre indignation face aux propos de ce forcené de Moustapha Cissé Lo.

Votre silence, à la fois complice et coupable face à cette sortie malencontreuse  d’un homme antivaleur est incompréhensible et à la limite inadmissible.
Jean Pierre CORREA