Les jeunes de Ouakam-Ngor-Yoff contre les cessions de leurs terres aux victimes de la cite tobago

0

Macky Sall est averti ! Les populations de Ngor et Yoff n’acceptent pas qu’on cède leurs terres aux déguerpis de la cité Tobago. «Nous réclamons la restitution de nos terres. Nous n’accepterons pas qu’on les cède à d’autres, alors que nous en avons besoin», a déclaré Mame Birame Mbengue, un des responsables du collectif qui est sur le pied de guerre contre la décision du chef de l’Etat. Pour lui, cette décision inacceptable est un revirement de la part du Président. «En campagne en 2012, il avait dit qu’il allait restituer aux Lébous leurs terres et les indemniser. Au lieu de ça, il les dépossède», souligne Mbengue. Selon les responsables du collectif, eux-mêmes ont besoin de terres et en ce sens, une rencontre a même eu lieu avec le gouverneur. Mais depuis lors, leur dossier qui est «plus ancien» que celui des déguerpis de Tobago, n’a pas avancé d’après le journal Les Echos.

Dès lors, ils considèrent que le geste du Président est purement politique et électoraliste. «C’est une action purement politique en direction des législatives. Et il a donné des instructions pour qu’on fasse tout pour que le processus de cession des terres se fasse très rapidement, avant même les élections. D’ailleurs, les derniers à avoir leurs parcelles doivent les recevoir mardi au plus tard», soutient Mame Birame Mbengue. Et ce dernier de promettre une riposte politique à la hauteur de l’action de Macky Sall. «Nous avons nos cartes et nous savons ce qu’il y a à faire», menace-t-il. En attendant, la lutte va s’intensifier dès aujourd’hui, avec une conférence de presse conjointe des jeunes de Ngor et de Yoff.

Du côté de la Direction des Domaines, on fait savoir que les terres en question forment le titre foncier 4407 qui appartient à l’Etat. Dès lors, personne ne peut se prévaloir d’un droit de propriété sur ces terres cédées aux victimes de la cité Tobago.

Leave a comment