Accueil Actualités Kédougou: Les jeunes exigent leur recrutement dans les sociétés minières

Kédougou: Les jeunes exigent leur recrutement dans les sociétés minières

Les étudiants ressortissants de Kédougou ont investi les rues de la localité pour exiger des autorités, le recrutement de tous les jeunes de la région de Kédougou dans les sociétés minières, l’acquisition d’immeubles pour loger tous les étudiants et le départ immédiat et sans délai de l’inspecteur régional du travail qui serait derrière la manipulation des chiffres pour berner les autorités.

« Je le dis haut et fort ! L’inspecteur régional du travail est le plus corrompu avec les sociétés minières. Avec des faux chiffres et des faux contrats qu’il brandit aux autorités soi-disant que les jeunes travaillent alors que la réalité est tout autre. Vous conviendrez aisément qu’avec cette forte mobilisation que vous avez vue ce matin, force est de constater que les statistiques données par l’inspecteur sont erronées. C’est la raison pour laquelle nous exigeons le départ immédiat et sans délai de l’inspecteur régional du travail qui n’est là que pour sa propre personne. » a martèlé Karamoko Samoura, président de l’association des étudiants ressortissants de Kédougou, interrogé par seneweb.

Cette marche des étudiants est motivée notamment aux nombreuses tentatives de rencontre sans succès des autorités administratives et locales. Mieux, ils ont tenté avec l’appui du secrétaire d’état auprès du ministère de la Justice chargé de la bonne gouvernance pour obtenir une audience auprès du ministre des Mines et de la Géologie qui s’est aussi soldée par un échec, rapporte la même source.

Selon le président de l’association des élèves et étudiants ressortissants de Kédougou (AEERK), un mémorandum sera transmis aux autorités administratives et un délai d’un mois leur sera accordé pour étudier et donner une suite favorable à l’ensemble de leurs exigences, faute de quoi, ils se feront entendre autrement.

Avec seneweb