L'Actualité en Temps Réel

Khalife de Niassène : « Un Gouvernement sans opposition n’ira nulle part »

Cheikh Ahmed Tidiane Khalifa Niass, Khalife de Leona Niassène n’y est pas allé par quatare chemins pour porter un regard lucide sur la situation politique de notre pays. Faisant le constat d’un pays meurtri par les violences en tous genres, par les calomnies et les règlements de compte à l’échelle politique, le chef religieux a affirmé sans ambages, sur les colonnes de Walfadjri qu’il doit y avoir une opposition qui s’oppose et un pouvoir qui gouverne.

« Une vivons une situation très complexe. Dans un pays,il doit y avoir toujours une opposition qui s’oppose et un pouvoir qui déroule ses activités au profit des populations. Pour un retour au calme, je demande au pouvoir d’adopter un esprit de dépassement. Le Président de la République, il ya 12 ans était dans l’opposition.

Les voeux des leaders de l’opposition actuelle, c’est d’accéder au pouvoir. La vie est ainsi faite. Les deux camps doivent se compléter. Un pays sans opposition n’ira nulle part. Le rôle de l’opposition est de pointer les failles, les manquements du Gouvernement. Les critiques des opposants contre la gestion de l’équipe dirigeante doivent être prises au sérieux par le pouvoir.

C’est cela qui va orienter l’action du gouvernement vers les priorités, au bénéfice des citoyens. En revanche ,les critiques doivent être objectives et utiles à la société. Nous n’avons pas besoin de dirigeants qui se crêpent le chignon, qui se chamaillent à longueur de journée.

C’est insensé. Qu’ils reviennent à la raison. Cela est valable pour tous les deux camps. La guerre des égos ne développera pas le Sénégal. Prions pour la paix », a indiqué le guide religieux de Leona Niassène.

 A LIRE AUSSI :  KAOLACK : LE KHALIFE DE LÉONA NIASSÈNE APPELLE À LA PAIX

Assane SEYE-Senegal7