Accueil Actualités La coalition Fippu recalée au parrainage : Boubacar Camara « brule »le...

La coalition Fippu recalée au parrainage : Boubacar Camara « brule »le Conseil constitutionnel

Le leader de la coalition Fippu et ses alliés ont organisé une conférence de presse pour éclairer l’opinion publique sénégalaise sur les irrégularités qui ont entaché la vérification des signatures de leur candidat et qui ont valu à ce dernier d’être écarté de la course présidentielle.
Boubacar Camara, candidat de la coalition Fippu et ses alliés n’ont pas compris ce qui s’est réellement passé au Conseil constitutionnel au point de voir leurs signatures invalidées après vérification. Boubacar Camara s’est voulu clair sur le dépôt de leur liste au Conseil constitutionnel : « le total des parrainages déposés et vérifiés est de 59 493 (ce que nous confirmons) dont : – 23 357 parrainages validés – 36 136 parrainages rejetés « pour tous motifs » Parmi les parrainages rejetés : • 10 559 l’ont été pour cause de doublons avec d’autres listes (doublons externes) qui n’ont pas été indiquées ; • 25 577 pour absence sur les listes électorales, non inscription sur la liste électorale de la région, discordance sur les identifications carte électeur / carte d’identité, ou les doublons internes »,relate l candidat de la coalition Fippu ».Selon lui, ces faits sont d’une extrême gravité et révèlent de façon éclatante le plan de « hold up » électoral de Macky Sall et permettent de mieux comprendre la raison pour laquelle il n’a pas voulu mettre le fichier électoral à la disposition des candidats et des partis légalement constitués malgré les dispositions de la loi.Et pour corroborer sa thèse, Boubacar Camara apporte un argumentaire béton. « En effet, des électeurs enregistrés sur les fiches de parrainages sur la base de la carte CEDEAO avec leur numéro d’électeur ont été déplacés d’une région à une autre pour réduire le nombre de parrains déposés par les candidats dans les ré- gions afin que leur liste se retrouve en dessous du seuil de 2000 parrains exigés. Donc les transferts d’électeurs, ont eu pour but et effet de réduire le nombre de parrains déposés par les candidats. Nous avons été victimes de cette manipulation pour cinq régions. D’autres électeurs enregistrés dans les mêmes conditions (carte CEDEAO avec numéro d’électeur) ont mystérieusement disparu des listes électorales. La conclusion incontestable est que le régime en place a concocté à dessein pour éliminer des candidats un soit disant fichier électoral qu’il a remis au Conseil constitutionnel pour contrôler les parrainages. Nous en avons la preuve irréfutable. Les résultats ci-dessus communiqués montrent que le logiciel de contrôle du Conseil Constitutionnel a été alimenté par de fausses informations. Alors même que la carte électorale n’est pas encore totalement établie, le régime livre au Conseil constitutionnel, un document qui ne peut en aucun cas être un fichier électoral régulier. Par conséquent, nous rejetons fermement les résultats issus de ce contrôle. Nous appelons l’attention du CC sur sa responsabilité historique et l’invitons à une vigilance accrue devant les manipulations du pouvoir. Nous interpellons solennellement le Président Macky SALL et le mettons en garde sur les conséquences de cette forfaiture sur la stabilité du pays. Nous lançons un appel à la société civile, aux partenaires techniques et financiers du Sénégal et ambassadeurs accrédités dans notre pays pour qu’ils accordent une attention particulière aux faits graves qui se déroulent sous nos yeux. Nous vous remercions de votre aimable. »Ces propos de Boubacar Camara sonnent comme une alerte sur les conséquences fâcheuses que pourraient engendrer de telles forfaitures.
Assane SEYE-Senegal7

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments